Accueil / ACTUALITES / Examen de fin d’étude élémentaire une cinquantaine d’élèves de Tambacounda

Examen de fin d’étude élémentaire une cinquantaine d’élèves de Tambacounda

A  moins d’une semaine du certificat de fin d’étude élémentaire(Cfee), une cinquantaine d’élèves du département de Tambacounda  ne sont pas sur   de passer leur examen pour défaut de pièce d’état civil. Lors d’une rencontre préparatoire   organisée à la gouvernance, l’inspecteur de l’éducation et de la formation (Ief) de Tambacounda, Amadou Dia, a fait état d’une cinquantaine d’élèves qui  sont forclos pour l’inscription au Cfee pour défaut d’extrait de naissance. « Il s’agit d’enfants qui ont été rejetés par le logiciel d’inscription puisque leur requête auprès du tribunal départemental ne contenait pas leur date et lieu de naissance. Des facilités consistant à inscrire tous les élèves requérants de pièce d’état civil auprès du tribunal. Il faut qu’on fasse un plaidoyer au niveau des autorités supérieures pour qu’on laisse ces enfants passer ces examens », a suggéré le préfet de Tambacounda Mor Talla Tine. Il a relevé qu’il s’agit là d’une violation des droits de l’enfant, or le Sénégal a ratifié des conventions dans ce sens. Le gouverneur a indiqué que chaque préfet devra faire, en relation avec son Ief, la situation des enfants concernés par ce cas de figure, afin qu’il se saisisse du dossier. « Si les parents sont négligents, l’Etat est là pour tout le monde », a-t-il dit. Avant d’ajouter : « posons le problème aux autorités et on verra. A la demande du président du Collectif régional des chefs d’établissement, Bangaly Keïta, le gouverneur a accepté la tenue d’un Crd sur la question. « Plus qu’un Crd, ce sera des journées d’études. Il  faut qu’on arrive à cerner le problème pour lui trouver des solutions définitives » a fait savoir M Tine. Il a préconisé que le ministère soit alerté sur la situation préoccupante de ces enfants. L’Ief de Goudiry a relevé que pour ce qui est des examens à venir c’est trop tard, mais il faut anticiper sur l’année prochaine.Il a d’ailleurs noté que le problème est beaucoup plus accentué dans d’autres régions du pays. Le directeur du Centre régional de formation des personnels de l’éducation (Crfpe), Aboubacry Diao, est allé jusqu’à suggérer l’organisation d’une session d’examens spéciale pour ces enfants.  Pour lui, ça fait mal   de voir des enfants après un cursus de six ans se faire éconduire, pour un problème d’état civil. Il  a estimé qu’une session pourrait concerner tous les élèves du pays, touchés par cette question nationale.

Rewmi. com/FBF

À voir aussi

LE MAIRE DE DAKAR A LA DIC ‘’Mardi gras’’ pour Khalifa 

Khalifa Sall affronte une journée cruciale, ce mardi. Il se retrouvera face aux enquêteurs de …