telechargement-7

EXPLOITATION DU ZIRCON- Le Sénégal a la troisième plus grande mine au monde

Le sous-sol sénégalais, pauvre en minerais? Après l’or de bonne qualité que produisent les mines de Kédougou, c’est Diogo, dans la région de Thiès, qui a la troisième plus grande mine d’exploitation de zircon au monde. 

Inconnue de beaucoup de Sénégalais, le paradoxe, même de beaucoup de Thièssois, l’usine produit des milliers de tonnes de zircon à destination européenne. Depuis que le consortium Grande Côte Opération (GCO) a démarré la phase intensive de production de zircon et d’ilménite sur le site de Diogo, à près de 150 km au nord de la capitale sénégalaise, pour un investissement d’un coût de 650 millions de dollars, le Sénégal est devenu depuis lors l’un des dix premiers producteurs de zircon à travers le monde. Il occupe plus précisément la troisième place dans le peloton mondial.

Le zircon, minéral de zirconium et d’hafnium, est souvent associé aux minéraux de titane (rutile, ilménite) et aux terres rares dans les gisements de sables de plage. Sur le plan géologique, le zircon est un minéral accessoire commun des gneiss, des granites et des pegmatites. Il est souvent en inclusion au sein d’autres minéraux comme la biotite, la tourmaline ou la cordiérite.

En avril 2014, 5500 tonnes de ce minerai ont été exploitées. Aujourd’hui, un autre gisement a été exploré et les études conclues, la validation du projet est d’ailleurs dans sa phase finale. Il s’agit d’un gisement qui se trouve dans la localité de Niafourang, en Casamance. Selon nos sources, le potentiel est tel que le Sénégal est, à partir de cette exploitation, devenu le troisième pays producteur de Zircon, derrière l’Australie et l’Afrique du Sud.

Le zircon est utilisé principalement comme réfractaire dans la fonderie (moulage) et comme abrasif, mais aussi pour polir, émailler ou vitrifier. Il est utilisé dans l’industrie électronique et dans l’industrie des réfractaires comme sable de fonderie (moules de coulée) et pour la fabrication de briques réfractaires. Il est utilisé dans les industries chimiques (peinture), textile et pharmaceutique et pour la production de zirconium entrant dans les alliages spéciaux en substitution partielle du titane (alliage à haute performance anticorrosion). Sous forme métal, le zirconium est utilisé surtout dans l’industrie nucléaire pour sa transparence aux neutrons et aussi en addition aux alliages spéciaux.

Il est l’un des produits les plus chers et les plus prisés au monde. Il n’y a, par ailleurs, que le diamant qui serait plus cher que le zircon. Ainsi malgré tout, le Sénégal reste un pays pauvre et très endetté avec un sous-sol très riche qui ne nous profite point.

Alé Lô

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …

2 comments

  1. EST CE QUE LES SÉNÉGALAIS PROFITENT DE CES RICHESSES,J’EN DOUTE

  2. Il nous faut absolument en éveil de consciences collectif concernant ces multiples richesses qui gisent dans notre sous sol. Le gouvernement doit nous édifier sur tous les contrats d’exploitations qui permettent aux pilleurs de s’enrichir sous le nez des sénégalais.