Accueil / ECONOMIE / Export et Tic: Une opportunité pour les PME sénégalaises

Export et Tic: Une opportunité pour les PME sénégalaises

Le Centre du Commerce International, en partenariat avec l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX) et l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC), tient depuis hier, à  Dakar, la 2ème consultation sectorielle sur la stratégie export pour le secteur des technologies de l’information et de l’externalisation des processus métiers au Sénégal-IT/BPO.

 Avec plus de 5% de  son PIB réalisés dans la filière digitale,  le Sénégal a tout le potentiel pour devenir le carrefour de l’innovation numérique en Afrique subsaharienne. C’est ce qu’a déclaré le Secrétaire général (Sg) du Ministère en charge du Commerce, Makhtar Lakh, qui présidait hier l’ouverture de la 2ème consultation sectorielle. Pour lui, une première cartographie réalisée dans le cadre du développement  de  cette  stratégie  à l’export,  estime que 70% des PME sénégalaises sont dans le domaine des technologies de l’information (TI) , sont exportatrices notamment dans les marchés de l ’Afrique de l’Ouest et au-delà. C’est ce qui a poussé M. Lakh à dire: « c’est un atout considérable dans  la perspective de l’ouverture prochaine, en  mars 2019, de la zone libre d’échange continentale où  le Sénégal doit gagner des parts de marchés ». A l’en croire, les  entreprises qui sont dans le domaine des TIC ont attaqué elles-mêmes les marchés de l’export. Mais véritablement, pour tirer profit, il « nous » faudrait des stratégies à ce niveau, avec un appui  fort de l’Etat. Le Sénégal dispose d’atouts majeurs concrets de cette ambition à l’international. « L’enjeu est très  important et nous avons besoins de l’implication de tous les acteurs de l’écosystème pour faire face à ce nouveau défi », a soutenu le Secrétaire général. D’après lui, cette deuxième consultation est l’occasion de faire  converger davantage  les parties prenantes, publiques et privés,  vers une opération efficace avec des priorités bien fixées. Sur ce, il a demandé à tous les acteurs publics comme privés pour une implication afin de doter le secteur d’une stratégie forte opérationnelle pour l’exportation des services IT/BPO, en parfaite  cohérence avec la stratégie nationale  Sénégal numérique 2025, mais aussi avec les objectifs du PSE. Quant au Directeur général de l’ASEPEX, Dr Malick Diop, il a fait savoir qu’ils ont constaté depuis un certain nombre d’années que 70% des recettes des entreprises évoluant dans les TIC sont  sur le marché extérieur.  Ainsi il a rappelé que les exportations sénégalaises ont atteint actuellement 1485 milliards de FCFA. Selon un communiqué, le document final de la stratégie export IT/BPO sera composé des éléments constitutifs à savoir une cartographie des produits et services, un diagnostic détaillé du secteur, une cartographie de la chaine de valeur et un examen sommaire des appuis institutionnels. A cela s’ajoutent une liste des principales contraintes dans le secteur, une définition des orientations marchés et des orientations stratégiques, et un plan d’action détaillé avec différents échelons de priorités d’action.

Zachari BADJI

 

À voir aussi

Soutien à Auchan : La CAP est né

Un Collectif d’appui à Auchan Sénégal (CAP Auchan Sénégal), vient d’être mis sur pied. Le …

Touba : 5.000 lampadaires pour illuminer la ville sainte

Dans certaines rues de Touba, il n’y a pas même d’éclairage public, les lampadaires ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *