Accueil / ECONOMIE / Exportations sénégalaises : 1486,4 milliards de FCFA enregistrés en 2017
Le Ministre Alioune Sarr

Exportations sénégalaises : 1486,4 milliards de FCFA enregistrés en 2017

Les exportations du Sénégal se sont hissées à 1486,4 milliards de FCFA, soit un relèvement de 8,4%. Cette hausse est consécutive à celle des expéditions de produits pétroliers, de l’or non monétaire et de produits halieutiques.

 Les exportations du Sénégal connaissent une hausse de ces expéditions de poissons frais de mer depuis 2013, faisant ainsi des produits de la pêche l’un des produits les plus exportés du Sénégal, avec 15,9% des exportations totales en 2017. Selon la note d’analyse du commerce extérieur sur l’année 2017 de l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANDS), publiée ce mois  d’octobre, les ventes en valeur sont ressorties à 168,5 milliards de FCFA au cours de l’année passée, soit un relèvement de 4,4%. Cette évolution découle essentiellement du relèvement continu des expéditions de poissons frais vers la Côte, premier pays client du Sénégal concernant les produits halieutiques. Toutefois, le recul des exportations vers certains pays comme la Corée du Sud et l’Italie a atténué cette hausse. Le produit est principalement expédié vers la Côte d’Ivoire, la Corée du Sud, la France, l’Espagne et le Mali. S’agissant les expéditions de crustacés, coquillages et mollusques,  elles sont évaluées, au cours de l’année 2017, à 59,7 milliards de FCFA, soit une augmentation de 19,7%. Cette variation résulte de l’augmentation significative des expéditions vers certains pays d’Europe tels que l’Espagne, l’Italie, mais aussi la France, combinée au fléchissement des ventes vers la Corée du sud et Taiwan. « Les ventes à l’extérieur de crustacés, mollusques et coquillage sont principalement dirigées vers l’Espagne, l’Italie, la République Chine, le Japon, et la France. Sa part dans les exportations annuelles totales s’est légèrement améliorée pour s’établir à 4% contre 3,6% en 2016 », note l’ANDS. En ce qui concerne les produits pétroliers, le Sénégal, depuis les indépendances, se positionne comme exportateur de produits pétroliers avec la mise en place de son unité de raffinerie de pétrole. Ceux-ci, précise la source, constituent un des principaux produits exportés du Sénégal avec 8,4% des exportations du pays en 2017. Ce qui leur confère la troisième place parmi les principaux produits exportés du Sénégal en 2017. En effet, les expéditions de produits pétroliers sont évaluées en valeur à 124,4 milliards de FCFA en 2017, contre 99,1 milliards de FCFA l’année précédente, soit une hausse de 25,6%. Cette situation découle, d’une part, du renchérissement significatif du baril de pétrole qui s’est inscrit en hausse de 23,4% par rapport à 2016 et, d’autre part, de l’amélioration des provisions de bord pour l’avitaillement des navires et aéronefs et des expéditions vers le Burkina Faso.

L’or occupe  la première place dans les exportations

Pour ce qui est de l’or non monétaire, les expéditions continuent leur progression à la hausse entamée depuis l’année précédente. En effet l’or qui garde sa valeur refuge en période d’incertitude économique,  a été délaissé après une reprise plus ou moins à la normale de l’économie mondiale. On note depuis 2013 une baisse de la demande mondiale de l’or, entrainée par un repli des cours mondiaux. Toutefois, il apparait depuis 2015 une reprise à la hausse du prix de l’or  entrainant ainsi une hausse des expéditions d’or non monétaire qui passe de 193,3 milliards de FCFA en 2016 à 220,1 milliards de FCFA en 2017, soit un relèvement de 13,9%. L’or reste ainsi à la première place dans les exportations du Sénégal avec 14,8% du total. Ces expéditions sont essentiellement tournées vers la Suisse  et les Emirats Arabes Unis. Concernant le niveau des exportations de produits arachidiers, il est ressorti à 63,9 milliards de FCFA, au cours de la période sous revue, contre 75,5 milliards de FCFA l’année précédente, soit une diminution de 15,4%. Ce fléchissement est expliqué principalement par le repli des ventes à l’extérieur d’arachide non grillées qui regroupe 73,4% des exportations totales des produits arachidiers en 2017. Toutefois, le relèvement des ventes d’huiles brutes d’arachide et de tourteaux d’arachides ont atténué cette tendance à la baisse. Ainsi, au cours de la période sous revue, la Chine se positionne en tête des pays clients pour l’arachide non grillé avec 96,2% du total des expéditions du produit. Par ailleurs, les expéditions d’huiles brutes d’arachide vers ce pays ont fortement diminué au profit de l’Europe, faisant ainsi des Pays-Bas le premier pays client sur ce produit, suivi de l’Italie et de la France. La Chine n’occupe que la quatrième place avec 16,3% des ventes totales d’huiles brutes d’arachide. Concernant les tourteaux d’arachides, la forte demande de pays partenaires voisins du Sénégal, tels que le Mali et la Mauritanie, a eu un impact positif.

Zachari BADJI

À voir aussi

Soutien à Auchan : La CAP est né

Un Collectif d’appui à Auchan Sénégal (CAP Auchan Sénégal), vient d’être mis sur pied. Le …

Touba : 5.000 lampadaires pour illuminer la ville sainte

Dans certaines rues de Touba, il n’y a pas même d’éclairage public, les lampadaires ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *