th (8)

Extention des couloirs d’orpaillage à Kédougou et Tambacounda Aly Ngouille Ndiaye satisfait

 La question de l’extension des couloirs d’orpaillages, une des préoccupations majeures des orpailleurs des régions de Kédougou et Tambacounda vient de trouver une issue heureuse. En effet, le ministre de l’industrie et des mines, Aly NGouille Ndiaye,  a pris un arrêté dans ce sens, au grand bonheur des acteurs.

Par arrêté ministériel n° 10801/MIM/DMG du 22 mai 2015 portant modification et extension de l’arrêté n° 2472 /MIM/DMG/ bd du 10 Février 2014 définissant les couloirs d’orpaillage affectés à l’activité d’orpaillage dans les régions de Kédougou et Tambacounda, le ministre de l’industrie et des mines Aly NGouille Ndiaye a satisfait une vieille revendication des orpailleurs.

Cet arrêté qui a été  modifié et élargi conformément aux périmètres dont les coordonnées des points de sommets sont indiqués dans le dit document, est bien apprécié par les bénéficiaires à la base.

Outre les anciens couloirs autorisés que sont Diyabougou, Sonkounkou, Soreto dans la région de Tambacounda, le document indique que la région de Kédougou a  bénéficié de nouveaux couloirs. Il s’agit de Lingokhoto, Diakhaling, Balakonko, Wassadou Sud, Tinkoto et Garabouréya Sud. Compte non tenu des anciens couloirs affectés à la région, que sont Tomboronkoto, Sansamba, Baqata, Makana, Garabouréya, Satadougou, Daorola, Karakaena, Bondala, Bantako, et Kabatea Gossan.

A l’annonce de cette bonne nouvelle, les populations des zones concernées  n’ont pas manqué de remercier les autorités étatiques, pour ce geste de haute portée sociale et économique. C’est le cas de Mamadou Lamine Cissokho, porte parole des populations de Diakhaling : « Nous avons toujours revendiqué ce couloir d’orpaillage, eu égard aux nombreuses retombées économiques que cette activité apporte dans notre tissu social. Aujourd’hui que c’est fait, nous ne pouvons que remercier l’Etat, mais aussi ses partenaires comme la SGO qui, tous ensemble, ont été sensibles à nos revendications » s’est-il réjoui.

Sur un autre registre, non moins important, M.Cissokho a attiré l’attention des autorités administratives de la région sur une transparence dans le recrutement des personnes non qualifiées, dans l’exploitation industrielle de la mine d’or de Gora (arrondissement de Sabodala, département de Saraya) par la compagnie Sabodala Gold Operations.

Pour rappel, une commission de recrutement a été créée par arrêté préfectoral dans ce sens.

Se réjouissant à son tour de la signature de l’arrêté ministériel, le maire de la commune de Khossanto, Mamady Cissokho, n’a pas caché sa satisfaction, et entend sensibiliser ses administrés pour une activité d’orpaillage, sans utilisation de produits toxiques.

Enfin, le directeur général de Sabodala Gold Operations (SGO) Abdoul Aziz SY, a réaffirmé la volonté de sa compagnie à travailler dans l’entente et la cordialité avec les populations riveraines de la mine.

« Nous avons besoin d’une licence sociale pour une exploitation industrielle au service du développement socioéconomique des communautés à la base et du Sénégal» a-t-il rappelé.

Une bouffée d’oxygène qui va sans doute relancer l’activité d’orpaillage dans la région, au grand bonheur des orpailleurs.

Papis Nimbaly Barro

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …