ACTUALITE

Face aux errements de l’alternance II, Pape Diop théorise la cohabitation

  • Date: 17 juin 2015

Le chef de file de Bokk Gis Gis propose une offre alternative crédible  à Macky Sall. En clair, Pape Diop travaille à la constitution d’une coalition alternative pour imposer la cohabitation au président de la République.
A mi-mandat, l’échec de Macky Sall est «patent». Les faits sont sans appel : reniement, coupures d’électricité, pénurie d’eau et crise de l’emploi. C’est ainsi que le patron de Bokk Gis Gis résume d’une formule son jugement sur les trois premières années de l’apériste en chef. Pour casser cette spirale infernale,  les cadres de Bgg travaillent à la constitution d’une force alternative crédible à même de proposer une offre politique digne de ce nom, en vue d’imposer la cohabitation à Macky Sall, à l’issue des législatives de juin 2017. Pour ce faire, la convergence des cadres Bokk Gis Gis encourage  Pape Diop à fédérer sans exclusion, tous les partis de l’opposition qui partagent un idéal commun de société et une conviction quant aux limites objectives de Macky Sall et de son régime. Listant les défaillances de la gouvernance Macky, la CC/BGG s’insurge contre le racolage politique du président de la République qui, par son clin d’œil à M. Djibo Leyti Ka, illustre, une fois de plus, son «machiavélisme et son absence d’éthique en politique». En faisant ainsi l’apologie de la transhumance, bannie par l’opinion et nos traditions culturelles, Macky Sall prouve que ses intérêts partisans priment sur les valeurs éthiques de notre société, s’offusque-t-elle. Ce n’est pas tout. Les cadres de Bgg dénoncent vigoureusement les coupures intempestives d’électricité qui, à leur avis, dénotent du pilotage à vue et de la gestion brumeuse et poussiéreuse d’un sous-secteur aussi stratégique que celui de l’électricité. Bref conjuguée aux coupures inexplicables et inacceptables dans la distribution de l’eau potable, à l’augmentation en catimini des tarifs de l’eau potable et des denrées de première nécessité, à la hausse exponentielle du loyer (suite à la baisse très mal planifiée), à la crise de l’emploi, de l’éducation et de tous les secteurs productifs, cette situation a fini de plomber le moral de nos concitoyens qui broient littéralement du noir. Toutefois, les cadres de Bgg exigent un rétablissement sans délai de la fourniture correcte de l’électricité et de l’eau potable, une révision de la loi sur le loyer et l’allègement du panier de la ménagère. Aussi, demandent-ils une meilleure implication du secteur privé national dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (Pse) et l’exécution de la commande publique, particulièrement la réalisation de l’autoroute à péage «Ila Touba».

Mouhamadou BA

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15