POLITIQUE

FADA AU PM ‘’Les menaces n’ont jamais rien réglé…”

  • Date: 26 septembre 2016

L’affaire relative aux ressources pétrolières du Sénégal, le carburant toxique, la mutinerie de Rebeuss…Rien n’a été laissé en rade lors du comité directeur des réformateurs démocrates (LDR/Yeesal). En effet, Modou Diagne Fada et compagnie pensent que “les menaces n’ont jamais rien réglé dans une démocratie et une République”.

Modou Diagne Fada et ses camarades déplorent la dernière sortie du Premier ministre Mouhamed Boune Abdallah Dionne sur les contrats du pétrole. En effet, les Réformateurs démocrates (LDR/Yeesal) “réprouvent et condamnent l’attitude” du chef du gouvernement sur nos ressources pétrolières. “Le Premier ministre aurait pu se limiter à apporter des éclairages sur les lancinantes et légitimes interpellations liées à la gouvernance de nos ressources pétrolières et gazières. Mais, se contente de proférer des menaces”, explique le communiqué du parti au sortir de son comité directeur de ce mercredi. En ce sens, les camarades de Modou Diagne Fada rappellent que “jamais les menaces n’ont permis de régler quoi que ce soit dans une démocratie et une République”. S’agissant du carburant toxique vendu par des négociants suisses en Afrique, notamment au Sénégal, le parti “appréhende les lourdes conséquences que cela pourrait engendrer sur la santé publique et encourage les associations consuméristes à emprunter la voie judiciaire pour que la vérité jaillisse”. Dans un autre registre, le parti de Diagne Fada enjoint l’état à se pencher de façon urgente sur la situation carcérale de nos détenus et celle de nos prisons, au nom du respect de la dignité humaine. “Ceci appelle une réforme profonde de notre système judiciaire visant un mieux-être des acteurs, des procédures et du patrimoine logistique et immobilier. C’est une situation grave et regrettable qui a conduit à mort d’homme à Reubeus”, lit-on dans le document dans lequel les réformateurs “demandent l’ouverture d’une enquête indépendante pour situer toutes les responsabilités et conjurer le pire à l’avenir”.

Rahmatoulahi Bouchra KEBE

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15