Accueil / ACTUALITES / FAIBLE TAUX DE PARTICIPATION ÉLECTORALE Abdoulaye Daouda Diallo appelle à un nettoyage du fichier électoral

FAIBLE TAUX DE PARTICIPATION ÉLECTORALE Abdoulaye Daouda Diallo appelle à un nettoyage du fichier électoral

 Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, en conférence de presse, hier, a plaidé pour le toilettage du fichier électoral,  pour tirer vers le bas le  taux de participation aux élections. II a estimé qu’il faut en retirer les noms des personnes qui ne sont plus des électeurs.

Peut-il y avoir plus de cinq millions d’électeurs dans le fichier électoral ? C’est la question qui taraude l’esprit du ministre de l’Intérieur après la faible participation des électeurs au référendum du 20 mars. Alors que  5.496.406 électeurs étaient inscrits dans ce fichier, seuls quelques 2.221.647 ont voté, ce dimanche 20 mars, soit 40,42% de l’effectif qui était attendu dans les 13.094 bureaux de vote qui étaient ouverts. Un constat qui a amené Abdoulaye Daouda Diallo à proposer à la classe politique un toilettage du fichier électoral voire son épuration. Ce nettoyage ne sera pas sans conséquences sur ledit fichier, et pour cause. Cela va entraîner la suppression de 1.500.000 d’électeurs inscrits et n’ayant jamais voté. Ce n’est pas tout. Toujours est-il que selon le ministre de l’Intérieur, ce fichier contient un « stock mort » important depuis l’instauration de la carte nationale d’identité numérisée en 2005,  laquelle a été accompagnée par l’inscription automatique sur le fichier électoral.

Une situation qui pourrait être examinée lors des prochaines consultations avec la classe politique dans le cadre de la revue du Code électoral. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur  s’est réjoui du bon déroulement du scrutin référendaire  lequel  « s’est déroulé dans le calme ». En effet, indique-il, « aucun dysfonctionnement n’a été enregistré malgré l’ampleur de la tâche et des délais relativement serrés pour l’organisation ». Pour la couverture sécuritaire du scrutin, le ministre de révéler que l’armée a déployé 10.072 soldats, la gendarmerie a mobilisé 4030 éléments, la police 2.424 et 1.249 éléments de l’Agence de la sécurité de proximité (Asp). Aussi, 13.094 bureaux de vote ont-ils été ouverts, au niveau national et à l’étranger.

Sur l’incident de Walfadjiri, le ministre de l’Intérieur n’a pas approuvé la visite « musclée »  du Dg de l’Artp, même s’il reconnait que cela relevait de ses fonctions. « La décision revenait à l’autorité habilitée de (…) faire les sommations qu’il faut. Mais, je pense que, comme l’a si bien dit cette autorité (Sidy Lamine Niasse), ce n’était pas quand même le lieu, disons, d’aller pour tenter une quelconque rupture de signal ou une coupure. Les moyens techniques sont là. On n’a pas besoin de faire tous ces déplacements-là », a précisé le ministre. Il n’ pas manqué également de chargé Sidy Lamine Niasse en ces termes : « Nous ne pouvons pas permettre à un groupe de presse ou une personne tout simplement, de continuer la propagande en dehors des délais légaux fixés. Nous prendrons toutes les dispositions appropriées pour qu’à l’avenir ces manquements ne puissent être constatés », avertit   Abdoulaye Daouda Diallo.

Mouhamadou BA

Share This:

À voir aussi

Pénurie d’eau à Dakar Habib Sy charge l’Etat :  » Macky Sall savait, en 2012 déjà qu’on allait vers un déficit… »

REWMI.COM-Depuis plusieurs jours, les populations de Dakar sont confrontées à un problème d’eau. La distribution …