Accueil / ACTUALITES / Farba Senghor : « La tenue de l’élection présidentielle en 2017 dépend de la réussite ou de l’échec du plan de Modou Diagne Fada contre le PDS »

Farba Senghor : « La tenue de l’élection présidentielle en 2017 dépend de la réussite ou de l’échec du plan de Modou Diagne Fada contre le PDS »

Membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), Farba Senghor était l’invité de l’émission Grand Oral de ce samedi 13 juin 2015 sur la radio Rewmi FM. Au micro de Fanta Counta Thiam et de Fatou Thiam Ngom, le tonitruant responsable libéral a abordé divers sujets politiques, non sans donner sa lecture sur les agissements de ceux que d’aucuns qualifient de « frondeurs » au sein de l’ex parti au pouvoir. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été tendre avec Modou Diagne Fada qui, à l’en croire, « ne représente rien au sein du parti » et « n’a ni la carrure, ni les compétences techniques et les moyens pour diriger le parti ».

Sur cette question de la fronde menée par le président du groupe parlementaire des libéraux et démocrates à l’Assemblée nationale, Modou Diagne Fada, l’ancien ministre y voit une « manœuvre » orchestrée par Macky Sall « pour déstabiliser le Parti démocratique sénégalais, en passant, comme à l’accoutumée, par un de nos membres ; ici, il s’agit de Modou Diagne Fada ».

Et Mr Senghor de se demander à qui profite « le moment  choisi par Modou Diagne Fada pour se rebeller ». « De toute façon, poursuit-il, cela n’arrange pas le Secrétaire général national du parti, ni le PDS, cela n’arrange même pas l’opposition qui est en train de se rassembler pour faire face à Macky Sall (…) cela n’arrange que le président Macky Sall ; c’est pourquoi, tout le monde dit, et je l’ai dit, la dernière fois devant tout le monde, que la rumeur publique et persistante est que Fada lui-même aurait reçu pour déstabiliser le PDS pour permettre à Macky Sall de pouvoir briguer et, éventuellement, remporter un nouveau mandat (…) l’élection présidentielle de 2017 dépend de ce que Fada fera du PDS : s’il réussit à affaiblir le parti, il est certain que Macky Sall organisera les élections en 2017, dans le cas contraire, il va très certainement repousser les élections à 2019 ».

Farba Senghor s’est également intéressé au cas d’Aïda Mbodji.

REWMI.COM/AW

Share This:

À voir aussi

NÉCROLOGIE : Décès de l’ancien Premier ministre, Habib Thiam.

L’ancien Premier ministre sous Abdou Diouf n’est plus! C’est la triste nouvelle que nous venons …