23 avril, 2014
Accueil » People » Fata, le roi du hip-hop : «D’ici peu, Rewmi Fm sera number one des radios, elle évolue discrètement, elle a un audimat»
Fata, le roi du hip-hop :     «D’ici peu, Rewmi Fm sera number one des radios, elle évolue discrètement, elle a un audimat»

Fata, le roi du hip-hop : «D’ici peu, Rewmi Fm sera number one des radios, elle évolue discrètement, elle a un audimat»

Après Dj Hervé, Sister Nft de la radio Rewmi Fm, Fata, un autre animateur talentueux de la radio du bonheur se découvre. Moustapha Gningue à l’état civil, Fata, artiste, fait partie de ces animateurs de Rewmi Fm, la radio du bonheur.


Pourquoi avoir choisi le rap comme genre musical ?


C’était pour moi le genre de musique le plus approprié, il était le genre le plus proche de la jeunesse et de ma génération. C’est mon vecteur de communication le plus solide et fiable. Vivant dans un pays pauvre, je peux parler des maux de la société, afin de mieux atteindre les gouvernants. Il est le seul genre musical avec lequel, en trois minutes, tu peux faire des analyses pertinentes sur une situation particulière de la société.

Quid du métier d’animation musicale ?

Au début, j’avais cru que je devais travailler. D’abord, je n’ai pas été initié dans le rap, j’ai lâché les études, pour mon amour de la musique. Alors, il fallait que je travaille pour m’en sortir Je crois au travail, j’ai vu aussi pas mal d’artistes passer, avec des lendemains pas du tout heureux, je me suis dit qu’il fallait que je regarde le futur. Ainsi, j’ai commencé à faire de l’animation à la radio Envie Fm. J’ai ramené ce que je faisais à la radio à la télévision et cela été un esprit de free style avec des jeunes. C’était un succès.

A vous entendre, la musique n’a pas d’avenir et ne nourrit pas son homme…

Je jumelle deux choses qui vont de paires et concrètement, si on a des engagements avec la charge de la famille, en plus de la cohabitation, dans le secteur musical, avec les pirates, il faut autre chose pour s’en sortir. Mais, j’aime la musique, plus que tout.

Pourquoi avoir choisi Rewmi Fm ?

Après l’arrêt de la radio Envie Fm et le vide dans le mouvement hip hop, les gens m’attendais. Je veux créer une radio spécialement hip hop mais, comme les moyens ne sont pas encore là, je suis à Rewmi Fm.

Votre émission sur Rewmi Fm se retrouve-t-elle entre celles des autres bandes Fm ?

Pour moi, cela n’a rien à voir, avant d’être animateur, je suis d’abord artiste, je connais les failles de notre secteur et ce qu’il nous faut. Je n’ai aucune crainte à faire mon boulot comme il se doit. C’est pourquoi l’émission est aimée par beaucoup de nos concitoyens, alors qu’elle n’a pas encore une année. Je n’ai aucun complexe des autres artistes, je n’attends pas un billet de leur part pour mettre leur morceau. Je ne mets que de bons morceaux. C’est une question de qualité et non d’amitié. Les artistes confirmés que j’invite dans mon émission savent qu’ils viennent dans une émission de qualité. Pour les nouveaux talents aussi, il y a une émission intitulée Freestyle et ceux là n’ignorent pas qu’ils viennent quelque part où il y a le travail. On doit industrialiser nos émissions, afin de booster notre musique. Rewmi Fm aide à faire cette tâche aussi.

Alors c’est l’originalité qui fait la différence dans ce que fait fata ?

C’est Fata qui est comme ça en toute modestie, je me pose dans n’importe quelle sonorité. J’ai galéré avant d’arriver là, pour moi c’est une suite logique, c’est ce qui fait l’artiste aussi. Mais les jeunes artistes se contentent de faire des morceaux au studio pour le ramener au studio et s’il n’entende pas leur morceau il te menace, alors que moi, je ne mets que de bonnes choses.

Qu’est-ce qui fait l’originalité de Rewmi Fm ?

A première vue, on peut penser que c’est une radio sans organisation avec l’atmosphère joviale qui s’y vit, mais après intégration, on se rend compte qu’elle est composée d’une équipe professionnelle. Je remercie le boss de son initiative de ne prendre que des professionnels. Le fait de travailler sans pression permet d’avoir une radio professionnelle.

Vous la classeriez où ?

Honnêtement, je pense que la radio dérange beaucoup, d’ici peu, elle sera number one des radios, elle évolue discrètement, elle a un audimat.

Vos rapports avec le personnel…

Les gens sont bien ici, une belle ambiance baigne entre les quatre murs de Rewmi Fm.

Quelle surprise de Fata avec le premier anniversaire de Rewmi Fm ?

On est en train de préparer le deuxième volume de la plate forme où tous les underground vont partager. On veut que les auditeurs se retrouvent aussi dans l’atmosphère de Rewmi Fm, mais en cassette. C’est un truc original que j’ai appris de l’extérieur, afin de fidéliser les auditeurs que je remercie.

Fanta DIALLO

REWMI QUOTIDIEN