FATICK : DES PARTENAIRES RÉALISENT UNE ÉCOLE DE PLUS DE 20 MILLIONS À NDIADJEMAR

Le village de Ndiadjemar, dans la commune de Diouroup (département de Fatick) a réceptionné son école élémentaire financée par des partenaires financiers à hauteur de 20 millions 695.250 francs CFA. La réalisation de cette infrastructure scolaire à Ndiadjemar est une initiative bien appréciée des populations locales, des élèves en particulier, jusque-là obligés de parcourir des kilomètres pour espérer étudier dans un cadre plus adapté. L’inauguration de l’école Khamad Ngony Sarr de Ndiadjemar qui polarise près de 4 hameaux, marque ainsi la fin des abris provisoires, une réponse aux doléances des élèves et de leurs enseignants.Les partenaires que sont le Lions Club de Saint-Germain-en-Laye (France), Dakar Flamboyant (Sénégal) et la fondation Myadel Soul (France), ont fait une « une grande réalisation » avec un budget de 20 millions 695.250 francs CFA, a déclaré le maire de la commune de Diouroup, Abdoulaye Ndior. »On voit nettement que c’est une école de dernière génération », livrée au bout de trois mois et 18 jours de travaux, a-t-il dit, signalant que « ce n’est pas la première action qu’ils ont faite dans la commune de Diouroup ». Le financement des partenaires a permis la construction de deux nouvelles salles de classe, la rénovation de celles existantes. Il a de même permis la construction d’un bloc sanitaire, d’un bâtiment administratif et d’une bibliothèque. Outre l’infrastructure scolaire, les partenaires ont prévu un périmètre annexe pour la réalisation d’une plantation de 300 arbres fruitiers qui va aider les habitants à bénéficier davantage de revenus. Abdoulaye Ndior a par ailleurs exhorté les acteurs locaux, les parents d’élèves et enseignants, à une meilleure gestion de l’infrastructure. »Il faut qu’on s’organise pour entretenir les infrastructures, parce que cet investissement doit être pérennisé », a-t-il prôné.La mairie, pour ce faire, va les aider à mettre sur pied « un dispositif pour la gestion » de cette infrastructure scolaire, a ajouté M. Ndior.

Voir aussi

UN PLAN ÉTABLI POUR ÉVACUER 4000 ÉLÈVES DES LOCALITÉS FRONTALIÈRES AVEC LA GAMBIE (IA)

Quatre mille élèves sénégalais de 48 établissements scolaires situés à moins de cinq kilomètres de …