Accueil / SANTE / Fatick : ruptures de médicaments dans plusieurs postes de santé

Fatick : ruptures de médicaments dans plusieurs postes de santé

L’infirmier-chef de poste de santé du quartier Darou Salam (Fatick) Alassane Ly et le président des comités de santé du district sanitaire de Fatick Baïdy Niang ont signalé mercredi des « ruptures de médicaments » depuis des mois dans le district sanitaire.

« Ces ruptures de médicaments ne datent pas d’aujourd’hui, c’est depuis plusieurs mois déjà », a confié à la presse M. Ly.

« Sur 15 malades consultés au niveau du poste de Santé de Darou Saloum, seuls trois ont la chance de trouver sur place dans notre pharmacie, leurs médicaments prescrits », a-t-il déploré.

Il a ajouté que ’’les autres patients à cause des ruptures sont réorientés vers les pharmacies privées où les médicaments coûtent généralement très chers ».

Selon lui, « les médicaments vendus dans notre pharmacie sont très accessibles pour les populations contrairement aux officines privées ».

L’infirmier-chef de poste de santé du quartier Darou Salam (Fatick) a appelé les autorités de « réagir très rapidement pour mettre un terme à ces ruptures de médicaments ».

« La plupart des présidents des 35 comités de santé qui composent le district sanitaire de Fatick m’ont signalé depuis plus de trois mois ces ruptures de médicaments dans leurs postes respectifs », a pour sa part indiqué, le président des comités de santé du district de Fatick, Baïdy Niang.

 

« Nous appelons donc, les autorités à régler le plus rapidement ce problème, sans quoi, les populations continueront de souffrir de cette situation », a-t-il lancé M. Niang, par ailleurs président du comité de santé du quartier Ndouck de Fatick.

À voir aussi

Un régime drastique pour venir à bout du diabète de type 2

Une perte de poids de 10 kilos permet de lutter contre le diabète de type …

Vote du budget du Msas Diouf Sarr annonce le recrutement de 526 médecins, 890 sages-femmes et 1616 infirmiers…

Le budget du Ministère de la Santé et de l’Action sociale est arrêté à la …