SOCIETE

FATOU BENSOUDA, PROCUREUR GÉNÉRAL DE LA CPI « Le procès de Hissène Habré est une étape très importante pour la justice internationale et la lutte contre l’impunité »

  • Date: 24 février 2016

Fatou Bensouda, Procureur général de la Cour pénale internationale (Cpi) a qualifié le procès de Hissène Habré d’« étape très importante pour la justice internationale et la lutte contre l’impunité. » 

À l’occasion des Débats du Monde Afrique, journée dédiée au thème « Les femmes, l’avenir du continent africain » qui se tenait le 23 février à Paris, Fatou Bensouda s’est exprimée sur le procès de Hissène Habré qui s’est déroulé au Sénégal devant les Chambres africaines extraordinaires (Cae). Elle a ajouté qu’ « avec l’affaire Hissène Habré, l’Union africaine (Ua) affirme qu’il ne devrait y avoir aucune impunité pour ces atrocités. » L’ancien dictateur du Tchad, Hissène Habré, est poursuivi pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et tortures depuis le 20 juillet 2015 devant les Chambres africaines extraordinaires (Cae) au sein des juridictions sénégalaises.  En 2006, l’Union africaine (Ua) avait donné au Sénégal le mandat d’organiser le procès de Hissène Habré « au nom de l’Afrique » et en août 2012 elle a signé avec le Sénégal le traité créant les Chambres africaines extraordinaires (Cae). La déclaration du Procureur général de la Cpi fait écho à celles du Secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki Moon, du Haut-Commissaire aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Al Hussein et de la présidente de la Commission de l’Union africaine, Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, qui ont félicité le Sénégal pour l’organisation de ce procès qu’ils ont qualifié de « procès historique ». Les auditions de 93 témoins et parties civiles dans le procès de l’ancien homme fort de N’Djamena ont pris fin le 15 décembre 2015. Les plaidoiries finales se sont tenues du 8 au 12 février 2016, le Parquet général a requis l’emprisonnement à perpétuité. Le verdict sera prononcé le 30 mai.

Cheikh Moussa Sarr        

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15