SANTE

FAUX DIPLÔMES- L’Ordre des médecins enfonce le  boss de la Clinique du Cap

  • Date: 21 janvier 2016
 Rebelote avec le contentieux qui oppose les actionnaires de la Clinique du cap. C’est pour dire que l’affaire est loin d’être terminée. La troisième Chambre correctionnelle doit, ce jeudi matin, se pencher sur deux citations directes pour usurpation de fonction initiées par le Docteur Youssoupha Diallo contre El Adi Djab Hachem et une pour dénonciation calomnieuse contre cette fois le Docteur Youssoupha Diallo. Une affaire  qui promet.

Le problème, c’est que selon nos sources, l’Ordre des médecins a effectivement répondu à la requête du gynécologue obstétrique en indiquant qu’El Adi Djab Hachem n’avait pas les diplômes qu’on lui attribuait. Précisément, l’Ordre des médecins indique bien qu’après ses investigations, ‘’il ressort que la photocopie certifiée conforme du CES d’Anesthésie-Réanimation en  date du 25 janvier 1994 n’a pas été authentifiée’’. Pire, ‘’aucun diplôme d’Anesthésie-Réanimation n’a été produit ni par la faculté de Médecine d’Abidjan, ni par l’intéressé.

L’Ordre des médecins ajoute que ‘’toutes ces informations étaient portées à la connaissance du ministre chargé de la Santé publique et des affaires sociales’’. Ce, depuis plus de trois semaines. Mais Awa Marie Coll ne bouge pas du tout. Lundi dernier, l’un des actionnaires à 33% de l’institution sanitaire réputée à Dakar, le célèbre gynécologue obstétrique Youssoupha Diallo pour ne pas le nommer, avait été interdit d’accès, alors qu’il voulait se rendre dans les locaux de sa ‘’société’’. Sept vigiles, nous signale-t-on, se sont opposés à ce qu’il accède aux lieux, aux environs de 9 heures du matin. Ces derniers sont toujours sur place et il faut montrer patte blanche avant d’accéder aux locaux. Une plainte a été déposée à la Division des investigations criminelles (DIC).

Enquete

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15