Accueil / FAITS DIVERS / FAUX ET USAGE DE FAUX, TENTATIVE D’ESCROQUERIE- Abdoul Mbaye relaxé, son ex-épouse déboutée

FAUX ET USAGE DE FAUX, TENTATIVE D’ESCROQUERIE- Abdoul Mbaye relaxé, son ex-épouse déboutée

L’affaire opposant Abdoul Mbaye à son ex-épouse Aminata Diack, a été vidée, hier. Le tribunal a relaxé l’ancien Premier ministre, mais condamne son coinculpé, Adama Thiam, à une peine d’emprisonnement de 6 mois avec sursis pour faux. Aussitôt après le verdict, Abdoul Mbaye, absent du tribunal, a sorti un communiqué pour dire qu’en utilisant abusivement une affaire totalement privée, certains de ses adversaires politiques ont cherché à le salir.

Le tribunal correctionnel de Dakar a rendu son délibéré, hier, sur l’affaire opposant Abdoul Mbaye à son ex épouse, Aminata Diack. En rendant sa décision, le Président de ladite juridiction a relaxé Abdoul Mbaye des délits de faux, usage de faux et tentative d’escroquerie. Selon le juge, aucun élément n’est établi pour asseoir la culpabilité de l’ex Premier ministre. Pour son coinculpé, Adama Thiam, il a été condamné à une peine d’emprisonnement de 6 mois avec sursis pour faux commis en 2012. Pour terminer, la partie civile, Aminata Diack, a été déboutée de sa demande de 500 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts. Pour mémoire, le représentant du ministère public ne doutait pas de la culpabilité d’Abdoul Mbaye poursuivi par son ex-épouse Aminata Diack. Sur ce, il avait demandé au tribunal, lors de l’audience, de le déclarer coupable avant de le condamner à 6 mois avec sursis pour usage de faux commis sur un document administratif et pour le délit de tentative d’escroquerie, il a requis 2 ans dont un an ferme, en sus d’une amende de 600.000 FCFA. A en croire le parquetier, la loi n’autorise pas à raturer le contenu d’un acte et l’ancien chef du gouvernement a reconnu les ratures. Concernant Adama Thiam (l’officier d’état civil), le Procureur avait requis à son encontre 6 mois avec sursis pour le délit de faux et une amende ferme de 50 000 FCFA. Pourtant, à la barre, le Premier ministre et Adama Thiam ont tous nié les faits qui leur sont reprochés.

Abdoul Mbaye : « certains de mes adversaires politiques ont cherché à me salir »

Par ailleurs, aussitôt après le verdict, Abdoul Mbaye a sorti un communiqué pour se réjouir du verdict qui a été rendu. Il écrit : « Le délibéré a été vidé. La vérité a été dite. La justice a été rendue. Je n’ai jamais cessé de douter en la justice de mon pays, bien que reconnaissant que l’un de ses pans, sans doute mineur, a donné l’impression de s’être mis au service du Pouvoir exécutif. Utilisant abusivement une affaire totalement privée, certains de mes adversaires politiques ont cherché à me salir, me traînant dans la boue, utilisant les voix heureusement peu crédibles d’hommes ou femmes politiques de leur clan et de quelques journalistes à leur solde pour alimenter tout ce dénigrement, toute cette vindicte ». Poursuivant, Abdoul Mbaye s’interroge : « Mon seul engagement politique en valait-il la peine ? Ce qui est certain, c’est que jamais ils ne m’ont découragé. Je suis resté debout dans l’attente du jour de vérité. Il est aujourd’hui venu. Je remercie tous mes soutiens, et d’abord mes avocats et ma famille, celle de sang et celle de mes compagnons politiques. Je remercie les chefs de partis qui n’ont jamais cessé de me manifester leurs encouragements. Sénégalais debout ! Pour poursuivre la refondation de notre République et de ses institutions ».

Cheikh Moussa SARR

Share This:

À voir aussi

POUR AVOIR DISTRIBUÉ DES PHOTOS DE SON EX-AMIE NUE Mouctar Diallo condamné à un an ferme

Attrait à la barre, hier, pour répondre des délits de captage frauduleuse de données informatiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *