Accueil / Confidences / Felwine Sarr est à la mode (Par Emmanuel Desfourneau)

Felwine Sarr est à la mode (Par Emmanuel Desfourneau)

Le Président Emmanuel Macron l’a cité dans son discours de Ouagadougou – Il vient d’être nommé par Emmanuel Macron en vue de mener à son terme la promesse de la France de restituer les biens culturels à l’Afrique

Le Président Emmanuel Macron l’a cité dans son discours de Ouagadougou. Felwine Sarr est à la mode, à la mode…Hier, avec Bénédicte Savoy, il vient d’être nommé par Emmanuel Macron en vue de mener à son terme la promesse de la France de restituer les biens culturels à l’Afrique. Felwine Sarr est à la mode, à la mode…

Son intervention se limitera à l’élaboration d’un rapport, mais dont les propositions compteront dans la mise en oeuvre des modalités de restitution et de conservation des biens culturels africains détenus par la France.

Trajectoire différente que celle d’Alain Mabanckou qui refusa de participer au projet de rénovation de la Francophonie macronienne ! En jargon militaire, on dirait : belle prise de guerre! Assurément, Felwine Sarr est le Voltaire de l’Afrique francophone, celui qui inspire les nouvelles générations d’intellectuels africains, celui que tout le monde veut avoir dans ses conférences en France.

Emmanuel Macron qui a essuyé quelques revers avec l’Afrique (car ce continent est toujours plus compliqué qu’on ne le croit!) a trouvé une belle occasion de rebondir ! Peut-être est-ce par le culturel que la France va pouvoir faire la paix avec son passé et permettre à l’Afrique de développer son tourisme culturel et plus que cela de l’aider à affirmer son identité culturelle ! Si tel est le cas, ce serait une avancée importante dans les relations entre la France et l’Afrique.

Je suis sûr que l’apport de Felwine Sarr sur ce sujet sera appréciable et, à l’inverse de Voltaire, jamais un enfant africain chantera : « C’est la faute à Felwine Sarr ! ».

À voir aussi

Pour les victimes de violences conjugales (Par Aminata Dia)

Nous devons veiller à dire à nos filles, sœurs, amies, mères, tantes et femmes que …

Les sages se défilent encore (Par Serigne Saliou Gueye)

Sous nos cieux, les Sages (mais au fait, le sont-ils ?) ont un devoir de …