index

FERMETURE DE BARS CLANDOS ET DE SALLES DE JEUX- JAMRA et MBAÑ GACCE en phase avec le préfet de Pikine

L’Organisation islamique JAMRA et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, MBAÑ GACCE ont salué l’initiative ‘’courageuse et hautement patriotique’’ du Préfet de Pikine, Pape Demba Diallo, qui aura, en l’espace d’un mois, à travers deux opérations « Augias » de grande envergure menées de main de maître, permis de démanteler une vingtaine de bars clandestins et un nombre impressionnant de salles de jeux, dans la banlieue.

Dans un communiqué signé par les Bureaux exécutifs de Jamra et de Mbañ Gacce, l’on nous apprend que beaucoup d’enfants mineurs auront succombé aux charmes des jeux de hasard, par ouï-dire ou sous la néfaste influence de ces réclames commerciales. En effet, nous renseigne la même source, il ne compte plus les drames familiaux consécutifs à des écarts de conduite, dont les jeux de hasard seraient l’épicentre. “ Combien d’enfants mineurs alors qu’ils étaient porteur du paiement de leur scolarité mensuelle ou de celui de la facture d’eau ou d’électricité sont aujourd’hui en rupture de ban avec la cellule familiale, pour avoir été tentés par le démon des salles de jeux de hasard, qui poussent comme des champignons dans les quartiers populaires?”, a indiqué le communiqué. Avant de poursuivre : “ Ils sont légions ces mineurs en déperdition scolaire, qui font toujours croire à leurs parents qu’ils vont assidûment à l’école, alors qu’ils en ont été exclus depuis belle lurette, pour défaut de paiement de leurs scolarités mensuels, qui auront été engloutis dans ces maudites salles de jeux ?”. En effet, l’Organisation islamique JAMRA et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, MBAÑ GACCE, ont salué l’initiative courageuse et hautement patriotique du Préfet de Pikine, Pape Demba Diallo, qui aura, en l’espace d’un mois, à travers deux opérations « Augias » de grande envergure menées de main de maître, permis de démanteler (ou de verbaliser) une vingtaine de bars clandestins et un nombre impressionnant de salles de jeux, dans les communes de Pikine-Est, Pikine-Ouest, Pikine-Nord, Diamaguene-Sicap-Mbao, Djidah-Thiaroye-Kao et Yeumbeul-Sud. Souvent en porte-à-faux avec la loi, ces tenanciers opéraient pour la plupart à proximité d’établissements scolaires, contribuant ainsi à accentuer le fléau de la débauche et de la déperdition scolaire. Toutefois, JAMRA et MBAÑ GACCE invitent les populations, particulièrement celles de la banlieue, à travailler en étroite collaboration avec les exécutifs locaux, pour dénoncer ces vendeurs de rêves et de «l’herbe qui tue», qui se remplissent les poches sans scrupule, au détriment de l’avenir de nos enfants, de la santé et de la sécurité publiques.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …