Accueil / ECONOMIE / Fermeture de la Première Fm : Un frein à l’investissement privé, selon Peter Whitehead

Fermeture de la Première Fm : Un frein à l’investissement privé, selon Peter Whitehead

La fermeture de la station du groupe Avenir Communication, Première Fm, par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) est perçue par le directeur de la communication du Media Developement Loan Fund (Mdlf), Peter Whitehead, comme une mesure pouvant freiner l’élan des investisseurs étrangers.

Source : Walfadjri
‘La restriction systématique à l’accès à l’information, la discrimination frappant les organes de presse privée dans la couverture et le traitement des manifestations officielles, l’absence de communication entre les pouvoirs publics et la presse privée constituent une entrave à la démocratie et peuvent décourager les investisseurs privés’. Ces propos sont du directeur de la communication du Mdlf, Peter Whitehead qui faisait face à la presse, jeudi dernier avec le patron du groupe Avenir Communication. Peter Whitehead a dénoncé la décente manu militari de gendarmes dans les locaux de la Première Fm, le 31 mai 2007, pour emporter l’émetteur de la radio. Selon Madiambal Diagne, pour couper le son à la Première Fm, l’Etat a brandi, entre autres arguments, le non respect du cahier des charges pour l’attribution de fréquence.

Pourtant, rappelle-t-il, depuis 2003, ‘nous avons reconstitué tous les dossiers administratifs. Nous avons même accepté l’inacceptable… Et durant la même période, plus de 30 radios ont été autorisées à émettre sur les ondes’. Son partenaire financier, qui a mis à profit son séjour au Sénégal pour rencontrer l’Artp, révèle : ‘nous avons discuté des problèmes des médias au Sénégal qui pendant longtemps a été la vitrine de la démocratie, et qui aujourd’hui risque de voir son image ternie.’

Il a souligné que ‘la dernière rencontre de Cape Town, qui a eu lieu le 3 juin dernier, avec la participation de 1800 journaux membres de l’association, à amener certains professionnels des médias à s’émouvoir de la situation au Sénégal’. Aujourd’hui, il souhaite vivement que les différents acteurs trouvent une issue pacifique à la question de la Première Fm.

Même si, Madiambal Diagne avance que ‘le groupe Avenir Communication est preneur de médiation’, il n’en souligne pas moins que ce dossier de l’attribution des fréquences est ‘un combat à mener’. En outre, le directeur de la communication du Mdlf, un fonds destiné aux médias des démocraties émergentes, projette d’établir un quartier général à Dakar, un pôle important de par sa position stratégique.


À voir aussi

L’Afrique, un eldorado prometteur pour les FinTechs

Les startups africaines ont le vent en poupe ! Après une année 2016 record, les investisseurs …

Flux financiers illicites 50 milliards de dollars américains par an échappent à l’Afrique de l’Ouest

L’Afrique est le continent dont l’économie croît le plus rapidement après l’Asie de l’Est, mais …