Accueil / ACTUALITES / Fermeture du bloc opératoire,déficit financier… : L’hôpital Aristide Le Dantec va à vau-l’eau

Fermeture du bloc opératoire,déficit financier… : L’hôpital Aristide Le Dantec va à vau-l’eau

Le Centre hospitalier universitaire (Chu) Aristide Le Dantec va de mal en pis. Sa situation financière qui se détériore de plus en plus avec une dette d’un milliard 300 millions de francs Cfa n’est pas sans conséquences sur son fonctionnement. C’est ainsi que son bloc opératoire est fermé depuis hier, le compresseur qui produit l’air comprimé nécessaire aux appareils d’anesthésie étant tombé en panne. En fait, le matériel installé ne bénéficie plus d’entretien régulier, la Segoa, société chargée de l’entretien du matériel, courant derrière ses factures impayées de l’ordre de 150 millions de francs Cfa.

Source : Walfadjri
Sous peu, le Centre hospitalier universitaire (Chu) Aristide Le Dantec ne sera plus en mesure d’administrer nombre de soins pour lesquels il est très couru à cause de l’expertise de ses médecins. Le Chu n’arrive plus à fonctionner correctement, car il a auprès de ses fournisseurs une ardoise d’un milliard 300 millions de francs Cfa. Et ces derniers, qui tardent à rentrer dans leurs fonds, se montrent de plus en plus réticents à honorer leurs engagements vis-à-vis des marchés qu’ils ont gagnés au niveau de l’hôpital. La situation est si préoccupante que Le Dantec est en train de payer cash, dans son fonctionnement, ce déficit financier qu’il traîne.

Déjà, révèle une source très au fait du dossier, le bloc opératoire de l’hôpital est fermé depuis hier. Ceci, explique notre interlocuteur, ‘est dû au fait que le compresseur qui produit l’air comprimé nécessaire aux appareils d’anesthésie est tombé en panne’. Conséquence, se désole notre source : ‘On n’arrive plus à faire ni les urgences, ni les opérations réglées qu’on appelle opérations à froid.’ Plus grave, selon toujours notre interlocuteur, ‘la Segoa Air liquide qui doit procéder aux travaux de dépannage du compresseur, estime qu’il faudrait au moins un délai d’une semaine à dix jours pour pouvoir définitivement le réparer’. Ce qui est une catastrophe au niveau des urgences.

L’Hôpital Le Dantec va de mal en pis. Sa situation financière qui se détériore de plus en plus n’est pas sans conséquences sur son fonctionnement. Ainsi, le matériel installé ne bénéficie plus d’entretien régulier. ‘Le matériel installé n’est pas entretenu. La Segoa, chargée de l’entretien du matériel, court derrière son argent. En effet, l’hôpital lui doit 150 millions de francs Cfa’, révèle notre interlocuteur. En réaction à cette information, le directeur des Etablissements hospitaliers confirme la dette de l’hôpital Le Dantec. Selon Mame Abdoulaye Guèye, c’est une situation liée à l’environnement interne. ‘Quatre-vingt pour cent des Sénégalais ne bénéficient pas de couverture médicale. De fait, les patients payent un an après ou certains même ont une exonération et vu les charges de la structure, cela se comprend’, dit-il. Selon M Guèye, cette situation se gère et on n’a pas à cacher les états financiers de ces structures sanitaires.

La situation des hôpitaux de Dakar est préoccupante. Si certains arrivent à sortir la tête de l’eau à l’image de l’hôpital Principal qui inaugurait dernièrement son Irm (Imagerie à résonance magnétique), appareil plus performant que le scanner et qui revient à 1 milliard 400 millions, d’autres pataugent dans la boue en traînant une ardoise de plus d’un milliard. D’où le manque de cohérence de la politique de l’Etat en matière de santé, que ne manquent pas de souligner des spécialistes qui ont requis l’anonymat. Selon eux, les autorités ont des difficultés à sérier les priorités : ‘En offrant un appareil Irm d’une valeur d’un milliard 400 millions à l’hôpital Principal, l’Etat savait que le Dantec traînait une dette de plus d’un milliard. On dépense près d’un milliard et demi pour satisfaire une minorité au détriment de la communauté.’


À voir aussi

Exploitation sexuelle en milieu scolaire: Sexe contre bonnes notes

Human Rights Watch a présenté, hier à Dakar, son rapport «Ce n’est pas normal : …

Contrat d’affermage: La Sde zappée, Suez retenu

L’État du Sénégal a décidé de renouveler le contrat d’affermage relatif à la gestion de …