Accueil / SOCIETE / «Fermez les jambes, ouvrez les cahiers» : Un slogan audacieux pour lutter contre les grossesses précoces à l’école

«Fermez les jambes, ouvrez les cahiers» : Un slogan audacieux pour lutter contre les grossesses précoces à l’école

A l’image du Sénégal, la Côte d’Ivoire est aussi frappée par les grossesses précoces. Le phénomène a connu une proportion jamais égalée en 2012 lorsqu’une étude a révélé qu’il y a eu plus de 5000 cas de grossesses dans les collèges et lycées de la Côte d’Ivoire durant cette l’année. Des grossesses qui ont même touché des filles de neuf ans. Les autorités étaient alors en alerte maximum et il fallait trouver des mots forts pour pouvoir faire passer facilement le message de sensibilisation.

Ainsi, le 28 février 2014, le ministre de l’éducation de la Côte d’Ivoire, Mme Kandia Camara, lance la campagne « Zéro grossesse à l’école » avec l’aide du Fonds des Nations unies pour la population. L’objectif de cette campagne était d’en finir avec le phénomène. De briser le tabou que représente la sexualité et d’agir en insistant sur l’éducation sexuelle et l’accès aux services de l’Etat, telle la contraception. Alors, rien de tel qu’un slogan accrocheur: «Fermez les jambes, ouvrez les cahiers».

Après un peu plus d’un an, une enquête a montré que le taux de grossesse est en baisse. Inutile de dire que la campagne a véritablement porté ses fruits.

 

À voir aussi

Saint-Louis du Sénégal Un gardien du temps

Première capitale du Sénégal et de la Mauritanie jusqu’en 1957, l’île de Saint-Louis est une …

Planification familiale à Louga Les épouses des émigres n’en veulent pas

A Louga, les femmes des émigrés sont gênées quand on leur parle de planification familiale. …