Accueil / CULTURE / FESTIVAL HUMAN RIGHTS AFRICAIN BAMBA Thiaroye dans le bain aujourd’hui

FESTIVAL HUMAN RIGHTS AFRICAIN BAMBA Thiaroye dans le bain aujourd’hui

 Le centre culturel Jacques Chirac de Thiaroye abrite, à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 20 janvier, la deuxième édition du festival Human rights african Bamba. Face à la presse hier, le directeur du festival, Abdoulaye Gaye, a fait savoir que des projections de films sur la mendicité et sur les mariages précoces sont les deux principaux thèmes retenus.

Ça sera un weekend de folie en banlieue. Pour cette deuxième édition du Thiaroye film festival sur les droits de l’Homme, les organisateurs comptent poser des actes novateurs avec le concours de l’Association des femmes And Souxali Sunu Gokh. «On va organiser deux journées de consultations gratuites pour les femmes ces jeudi et vendredi», a annoncé Abdoulaye  Gaye, un jeune sénégalais basé en Angleterre, initiateur  du projet. Après l’immigration lors de la précédente édition, les organisateurs vont se pencher sur les questions socio-économiques, notamment la mendicité des enfants et le mariage précoce des jeunes filles. «J’ai pu bénéficier de petits fonds pour la première édition de Thiaroye film festival ici à Thiaroye. On avait comme thème l’immigration clandestine, l’année dernière. On a même pu faire le screening du film de Moussa Touré «La Pirogue» qui a permis à Thiaroye film festival de lancer le bon message. J’ai lancé le message en disant à la population de Thiaroye qu’on ne doit pas tenter la mort pour aller en Europe. Ça nous a permis de réaliser de bons concerts et on a réussi de bonnes choses l’année dernière», se souvient le directeur de Human rights african Bamba. Mis sur les fonds baptismaux en 2003 à Bologne, African Bamba créait des évènements musicaux et culturels dans cette ville italienne durant ses 5 premières années. Cette structure de défense des droits de l’Homme a travaillé dans le Human rights film festival à Bologne en 2008, année à laquelle, elle a réalisé son premier court métrage dans une prison des mineurs qui s’appelle La Communauté. Avant d’être primé en 2009 pour le long métrage  «Life in the City».

Khalil DIEME

À voir aussi

Thione Seck s’épanche- Les Faux billets, Modou Kara, Youssou Ndour – Le lead vocal du Raam daan dit tout

Absent de la scène musique depuis quelques temps, Thione Seck compte signer son retour avec …

Visite de Macron au Sénégal Les acteurs culturels dévoilent la face cachée entre Paris et Dakar

 La visite du Président des français au Sénégal suscite beaucoup de réactions. Les acteurs culturels …