Accueil / CULTURE / FESTIVAL TRIBEONE Le Sénégal premier pays invité

FESTIVAL TRIBEONE Le Sénégal premier pays invité

 L’Afrique du Sud abritera, en fin septembre, le plus grand festival de musique que l’Afrique n’ait jamais connu. Une raison pour les organisateurs, après les Sud-africains, de faire connaitre cette grande rencontre musicale aux Sénégalais.

Le continent africain veut s’ouvrir au monde sur le plan musical et ne plus être des acteurs passifs du showbiz mondial. Pour ce faire, une première est initiée en Afrique avec le festival, TribeOne Dinokeng. «Ce festival international de musique, de trois jours, sera la première du genre sur le continent africain. Il  constituera une entrée  de l’Afrique dans l’ère des standards musicaux internationaux pouvant se vanter de trois jours de festival avec simultanément  trois somptueuses scènes tournantes expérimentées pour la première fois sur le sol africain».  Une rencontre musicale que les organisateurs veulent particulière et grandiose avec une centaine d’artistes et Dj reconnus. Cette rencontre culturelle, sera aussi une plateforme permettant aux jeunes talents africains et mondiaux de se faire connaitre. Il sera une plateforme «conçue pour attirer les meilleurs talents de la musique contemporaine de toute l’Afrique du Sud et du continent Panafricain, ainsi que d’autres factures musicales du monde entier en mettant l’accent principal sur les genres musicaux traditionnels et contemporains tels que le Hip-Hop, R&B, Rap, Pop, Rock, afro-beat, Folk, entre autres», font savoir les organisateurs présents à Dakar.

«Potentiel artistique avéré»

En plus des principales scènes, il y aura plus de 50 points officiels par jour pour les talents potentiels et les performances avérées, créant une plate-forme pour un maximum de 150 nouveaux  artistes. Le festival vise à attirer plus de cent mille amateurs de musique du monde entier. Après les Sud-africains, qui abriteront ce festival les 26, 27 et 28 septembre prochain dans la ville Tshwane,  le Sénégal est la première étape pour faire connaitre «TribeOne Dinokeng». Un choix qui n’est pas fortuit selon l’initiateur de ce festival, Jandre Louw et non moins fondateur du label Rockstar 4000 qui donne une dimension prioritaire au Sénégal. Parce que «le Sénégal a un potentiel artistique avéré». Un passage fructueux pour le partenaire de Sony Music Afrique, puisque le groupe Takeifa a été retenu ainsi que les jeunes talents Souadou et Ousmane. Une sélection qui s’est basée, en premier lieu, sur «la notoriété de l’artiste et la qualité musicale» selon les organisateurs. Pour un cachet mondial de ce festival, après le Sénégal, les organisateurs vont s’envoler dans une trentaine de pays africains puis vers les autres continents.

Christine MENDY

À voir aussi

Mauvaise nouvelle pour David Beckham !

David Beckham est en deuil et c’est une terrible nouvelle pour l’ancien joueur. L’ancien joueur …

Urgent: Un véhicule se renverse sur la Vdn

L’on vient de nous signaler un accident sur le prolongement de la Vdn. Le drame …