Accueil / Education / FÊTES DE FIN D’ANNÉE Le MRE/PA vole au secours des « daraas » oubliés

FÊTES DE FIN D’ANNÉE Le MRE/PA vole au secours des « daraas » oubliés

Depuis le début du mois de décembre, chaque jour, à la télévision, on assiste à des cérémonies de remise de dons aux écoles classiques. Les enfants issus des écoles coraniques, jusque-là, n’ont pas bénéficié des dons de ces bienfaiteurs. Pour réparer cette énorme injustice, le Mouvement républicain pour l’émergence des Parcelles Assainies MRE/PA, a envoyé plusieurs produits alimentaires dans une école coranique de la place.
Malgré les séries d’arbres de Noël organisées par nos autorités publiques et privées et diffusées en boucle à travers les télévisions, aucune n’a pensé aux centaines de milliers d’enfants qui étudient dans les écoles coraniques. Ngor Faye, Coordinateur du Mouvement républicain pour l’émergence des Parcelles Assainies MRE/PA, a corrigé cet écart. « Nous pensons que tous les enfants du pays, sans aucune distinction, ont droit au loisir, à l’épanouissement et à la protection, qu’ils soient dans le circuit éducatif formel ou informel. Ces enfants issus des « daraas » constituent l’avenir du pays et nous avons le devoir et l’obligation de les soutenir et de les accompagner dans leur développement physique, intellectuel et affectif. Forts de ce constat, nous avons décidé d’apporter notre contribution pour accompagner l’État dans sa politique de prise en charge des couches vulnérables plus particulièrement les enfants qui sont dans les daraas », déclare-t-il.
Ainsi, les enfants du « daraa » des Parcelles Assainies, Unité 9, ont reçu des mains du mouvement de Ngor Faye : des sacs de riz, des cartons de sucre et des détergents, entre autres. Louant à sa juste valeur ce geste, le Directeur de ladite école coranique, Moustapha Touré, a magnifié cet acte. « Pour nous, c’est un grand geste. Depuis que nous avons lancé cette école en 1993, personne n’a apporté une aide ou nous appelle pour s’enquérir de notre situation. C’est seulement M. Faye et ses camarades qui ont pensé à nous. C’est un grand jour pour nous et ce geste restera à jamais gravé dans nos mémoires parce que c’est une grosse surprise », se réjouit le marabout. Pour rappel, son école compte plus de 130 enfants qui apprennent le Coran et l’éducation islamique. Pour Amoul Sané, adjoint du coordinateur de ce mouvement « apériste », il révèlera que d’autres actions sont envisagées pour aider les populations. « Ce que les populations attendent de nous, ce sont des actions sociales. Avec nos maigres moyens, nous voulons faire la différence », souligne-t-il.
Une occasion pour le Coordinateur du mouvement républicain de lancer un appel à l’endroit du président de la République, Macky Sall, pour assister les « daraas » du Sénégal. « Nous demandons au chef de l’État et à son Gouvernement de penser aux « daraas », pour une meilleure prise en charge, surtout sur le plan structurel et organisationnel. Investir dans les « daraas », c’est assurer un lendemain meilleur à nos apprenants mais aussi à notre pays, le Sénégal », conclut Ngor Faye.

Ibrahima Khalil DIEME

À voir aussi

UNE ÉTUDE DE L’INED RELÈVE LE NIVEAU D’ÉTUDES ÉLEVÉ DES IMMIGRÉS SÉNÉGALAIS EN FRANCE

Dakar, 16 fév(APS) – Les immigrés vivant en France sont parfois « plus instruits’’ que les natifs de …