Accueil / ECONOMIE / Feuilleton Tigo- Wari- Yérim Sow Leeral Askan Wi menace Millicom et interpelle Macky

Feuilleton Tigo- Wari- Yérim Sow Leeral Askan Wi menace Millicom et interpelle Macky

Le feuilleton Tigo – Wari – Yerim Sow n’a pas laissé indifférent Omar Faye. Dans un communiqué parvenu à la rédaction, le leader de Leeral Askan Wi condamne avec la dernière énergie cette tentative de démantèlement et de musellement commanditée par des lobbies, tapis dans l’ombre, envers Kabirou Mbodj.

Après s’être félicité du dénouement heureux de cette affaire suite à l’intervention du chef de l’Etat qui s’est opposé à l’éviction de Kabirou Mbodj dans le processus d’acquisition de Tigo, Leeral Askan Wi s’insurge contre l’accaparement et l’affairisme de certains lobbies qui veulent faire main basse sur notre économie. « La manière dont certains affairistes ont voulu procéder pour mettre hors course Kabirou Mbodj qui, après avoir été en pole position pour l’acquisition de Tigo Sénégal suite à d’après négociations, a vu le processus de vente du numéro deux des télécoms sénégalais être annulé pour être cédé à un consortium contrôlé par Yérim Sow, Xavier Niel et la famille Hiridjee », ne plait nullement à Omar Faye. A l’en croire, malgré le décret présidentiel signé remettant Kabirou Mbodj dans ses droits, certains affairistes véreux font des mains et des pieds pour détruire ce jeune entrepreneur sénégalais. Ce que les Sénégalais jugent douteux et inacceptable. « Nous sommes dans un monde de compétition et il faut que l’Etat fasse en sorte que la préférence nationale soit privilégiée. Le groupe Millicom a toujours été un groupe de Lobbies, plus soucieux de ses intérêts que celui du Sénégal qui, a durant le règne des socialistes, acheté sa licence à 50 millions  de francs », a fait savoir Leeral Askan Wi.  Et  d’ajouter : « Ce qui, à l’époque, avait suscité beaucoup de commentaires, là où Expresso avait déboursé 100 milliards pour décrocher sa licence. Donc, il est inacceptable que des profiteurs viennent se sucrer au détriment des nationaux qui, non seulement créent des emplois, mais aussi participent à l’émergence de leur pays ». C’est pourquoi, précise le communiqué, Leeral Askan Wi estime que « si le Président de la République parvient à reculer suite aux nombreuses pressions de ces fossoyeurs connus et reconnus de notre économie, ce sera un précédent dangereux ». Face à cette situation, Leeral Askan Wi lance un appel solennel à tous les citoyens épris de justice et de patriotisme à faire bloc autour de Kabirou Mbodj, pour que ce jeune entrepreneur qui est la  fierté nationale, ne soit pas spolié de ses droits. « Nous mettons en garde Yérim Sow et ses acolytes étrangers que leur tentative de sabordage ne passera pas », menace Leeral Askan Wi.

Zachari BADJI

À voir aussi

Direction Générale d’Air Sénègal SA : Macky Sall mise sur Philippe Bohn

Le président de la République a procédé à de nouveaux changements à la tête de …

LES ENTREPRISES SÉNÉGALAISES « À PLUS DE 97%’’ DES PME AVEC « UN CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL INFÉRIEUR À DEUX MILLIARDS CFA »

Quatre-vingt-dix-sept pour cent des 407 000 entreprises recensées au Sénégal, sont des petites et moyennes …

Un commentaire

  1. Et on veut s’appelait  » Leral Askan Wi » cet illuminé est dans une nuit noire et a manqué l’occasion de la fermer.
    Il faut apprendre à parler de sujet que l’on maitrise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *