ECONOMIE

FIDAK 2016 La Foire cherche son public  

  • Date: 30 novembre 2016

La Foire internationale de Dakar a officiellement ouvert le jeudi 24 Novembre pour prendre fin le 09 décembre prochain. Mais la Fidak 2016 n’a pas encore refusé du monde et les visiteurs arrivent au compte-goutte. 

La 24ème édition de la Fidak, édition 2016, ne bat pas encore son plein. L’engouement du public est encore limité. Un tour au niveau des pavillons nous a permis de constater que tout n’est pas encore au point. Selon quelques exposants, ils ne reçoivent que pour la majeure partie des visiteurs  (pas d’acheteurs pour le moment). Si certains participants cherchent à installer tranquillement leurs affaires, d’autres ne manquent pas de se plaindre de la lenteur dans les procédures. Awa Camara, une exposante, soutient que cette édition ne manque pas de couacs par rapport aux précédentes. En effet, selon elle, les organisateurs ont attendu les dernières minutes pour régler certains détails. «Quand l’ouverture est prévue pour le 24, on ne devrait pas attendre le jour même pour faire certaines choses », a-t-elle fait savoir. « Les stands ne sont pas installés, les pavillons étaient sales et pareil pour les toilettes. On a même du mal à respirer. Ce n’est pas normal. C’est un manque de sérieux grave», a-t-elle constaté, avant de souligner qu’un évènement de ce genre devrait se préparer à l’avance. Non sans préciser que l’administration avait largement le temps de faire les choses comme il se doit au lieu d’attendre le jour même de l’ouverture pour faire semblant.

Certains exposants étaient obligés de procéder eux-mêmes à l’installation de leurs stands. Pour cela, ils ont fait appel à des jeunes venus chercher du travail le temps que durera la foire commerciale. Un autre exposant du nom de Matar, souligne, pour sa part, l’absence de clients dans cette 24ème édition. «On est installé depuis le début mais on reste toute la journée sans voir de client. Personne. Je crois que nous avons déjà perdu une journée », a-t-il regretté.  Habitué des foires de Dakar, cet exposant est très en colère contre les organisateurs. Il leur reproche de n’avoir pas pris toutes les mesures nécessaires pour que la foire démarre à temps. «C’est de l’amateurisme parce qu’on n’arrive pas à comprendre que rien n’est prêt alors qu’ils savaient que les gens allaient venir. Ce n’est pas sérieux», clame Mamadou Bâ, exposant de produits cosmétiques. Au pavillon du ministère de l’Intérieur qui sera d’ailleurs inauguré le jeudi prochain par le Ministre de tutelle, Abdoulaye Daouda Diallo, c’est le même décor. La seule différence avec les autres stands, c’est le dispositif sécuritaire. La gendarmerie et la police ont été mobilisées pour sécuriser les lieux. Les sapeurs-pompiers eux aussi n’ont pas été en reste. « J’ai eu comme l’impression que c’est toute l’armée qui a été délocalisée dans notre stand. C’est peut-être du fait que la DAF a été délocalisée ici. En tout cas moi, je me sens bien en sécurité car tous les dispositifs ont été mis en place », s’est réjouie F.K, une exposante qui a recouru à l’anonymat.

Khady Thiam COLY

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15