Accueil / Uncategorized / FIFA- Platini jette l’éponge !

FIFA- Platini jette l’éponge !

Suspendu pour huit ans de toute activité dans le football, Michel Platini annonce dans un entretien à paraître, vendredi, dans L’Equipe, son retrait de la course à la présidence de la FIFA.

Cette fois, c’est terminé pour Michel Platini. Dans un entretien à paraître, vendredi, dans L’Equipe, le président de l’UEFA annonce qu’il retire sa candidature à la présidence de la FIFA. Suspendu pour huit ans de toute activité dans le football, l’ancien numéro 10 des Bleus explique sa décision.

Platini – « Je retire ma candidature »

« Je ne me présenterai pas à la présidence de la FIFA. Je retire ma candidature. Je ne peux plus, je n’ai plus le temps ni les moyens d’aller voir les électeurs, de rencontrer les gens, de me battre avec les autres. En me retirant, je fais le choix de me consacrer à ma défense par rapport à un dossier où on ne parle plus de corruption, de falsification, où il n’y a plus rien », annonce Platini. Poursuivi suite à un versement en 2011 de 1,8 million d’euros de la part de Sepp Blatter, Platini a toujours clamé son innocence dans cette affaire. Alors qu’il avait annoncé qu’il se battrait jusqu’au bout en saisissant le Tribunal arbitral du Sport voire la justice civile, l’ancien joueur de la Juve estime que tout a été fait pour qu’il ne puisse pas se présenter et être élu le 26 février prochain.

Platini – « Ça ne se présente pas bien »

« C’est une question de calendrier, mais pas seulement. Comment remporter une élection quand on est empêché de battre campagne ? Pourtant, quand Blatter s’est retiré, j’ai reçu 150 soutiens déclarés. Une centaine de lettres officielles de fédérations et une cinquantaine de promesses. Tout cela en deux jours », assure-t-il. Mais Platini va tout de même faire appel pour se défendre. « En plus des motivations qui doivent encore être rendues, il y aura, derrière, le TAS puis la commission présidée par Domenico Scala (en charge de la commission électorale de la FIFA) qui a dit que j’avais falsifié les comptes. (Ironique) Ça ne se présente pas très bien. Je me suis battu comme je l’ai toujours fait dans ma vie mais on ne m’a pas donné la possibilité de concourir ce coup-ci», conclut l’ex-international tricolore.

Platini laisse donc le Prince Ali, Jérôme Champagne, Gianni Infantino, Cheikh Salman et Tokyo Sexwale se disputer la succession de Sepp Blatter.

Maxifoot

À voir aussi

Les Présidents malien et sénégalais rendent hommage au défunt milliardaire Aliou Sow

Les présidents du Mali et du Sénégal, Ibrahim Boubacar Keïta et Macky Sall, ont pris …

Un peu plus de respect à la Cour des Comptes M. le Ministre des Finances

La loi de règlement 2015 est adoptée par l’Assemblée nationale. Selon le quotidien national « Le …