Accueil / ECONOMIE / Financement de projets d’infrastructure en Afrique une enveloppe de 800 millions de dollars

Financement de projets d’infrastructure en Afrique une enveloppe de 800 millions de dollars

La directrice de la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun, a souligné la nécessité d’optimiser les flux commerciaux entre les pays africains. Une perspective qui pourrait représenter « un atout de taille » pour le renforcement des relations économiques inter africaines. Mme Chaqroun s’exprimait à l’ouverture du premier congrès africain des transports et logistiques, ouvert à Rabat par le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane. Cette rencontre regroupe des opérateurs économiques privés africains et des acteurs des transports et des logistiques. Selon la directrice de la CGEM, le marché africain, comptant plus d’un milliard de consommateurs, devrait pouvoir contribuer à booster la croissance sur le continent. Il pourrait également apporter de la solidité dans les échanges entre Etats africains et devenir « un lit favorable pour l’investissement direct étranger », a indiqué Miriem Bensalah Chaqroun.Les intervenants à ce conclave ont pour la plupart insisté sur la nécessité de résoudre dans les meilleurs délais « les nombreux besoins » africains en infrastructures, en profitant des ressources du Fonds Africa 50, ’’une aubaine pour l’Afrique’’.Ce Fonds initié par la Banque africaine de développement (BAD) a été lancé en juillet dernier à Casablanca (Maroc) par 20 pays africains. Il a été doté d’une enveloppe de 800 millions de dollars, en vue de « dynamiser le financement de projets d’infrastructures sur le continent et de diminuer significativement le déficit en financements des infrastructures estimé à 50 milliards de dollars ».

Avec Aps

 

Share This:

À voir aussi

TRAIN EXPRESS REGIONAL DE DAKAR La BAD débloque 120 milliards de francs CFA

Le projet de Train express régional (TER) de Dakar vient  de bénéficier, de la Banque …