FINANCEMENT DES FEMMES DE L’EMERGENCE Le Ndoucoumane encaisse 600 millions FCFA

Le ministre délégué chargé de la Microfinance et de l’Economie solidaire, Moustapha Diop, a alloué, ce samedi, au Réseau des femmes pour l’émergence de la région de Kaffrine,  un financement de 600 millions de francs CFA.

 Moustapha Diop, ministre délégué en charge de la Micro­finance et de l’économie solidaire, a procédé samedi, à la remise de fonds de 600 millions aux femmes de Kaffrine. La cérémonie aux allures d’un meeting politique, s’est déroulée au stade de la région, qui a affiché le plein. Dans sa communication, Moustapha Diop a souligné que l’objectif de ces financements est de contribuer au développement des Organisations féminines et de l’Entreprenariat féminin. Ainsi a-t-il invité les femmes à élaborer des projets dans les activités des secteurs prioritaires du Plan Sénégal émergent (Pse). Aussi a-t-il annoncé que le Président Macky Sall lui a demandé d’octroyer un financement global de six cent millions de francs Cfa aux femmes de Matam. ‘’Ce prêt, parce qu’il s’agit bien d’un prêt et non d’un don, est accordé, selon Moustapha Diop, à des conditions très souples, sans apport personnel, sans frais d’ouverture de dossiers, sans frais de gestion et au taux exceptionnel de 5%‘’.

Mieux, dit-il, le Président de la République m’a instruit de créer, sans aucune contrainte de coûts, un dispositif cohérent de financement des projets et d’accompagnement de proximité, pour faciliter l’inclusion économique et financière des femmes et des jeunes filles, dont les besoins en financement sont estimés annuellement à plus de 40 milliards de francs CFA. Ce n’est pas tout. A l’en croire, ‘’toutes les activités économiques des femmes sont éligibles à ces financements, mais un accent particulier sera mis sur les filières porteuses relatives, par exemple, à la valorisation des produits agricoles, halieutiques, forestiers et pastoraux.’’. En effet, renchérit-il, ‘’pour relever les défis de la réduction de la pauvreté, le Président Macky Sall m’a demandé de mettre en réseau les organisations de femmes et de leur accorder des financements à la mesure de leurs ambitions. Il s’agit, pour le Chef de l’Etat, d’améliorer les conditions économiques et sociales des femmes, sans discrimination aucune, pour en faire une des rampes de lancement de notre décollage économique’’, a-t-il souligné.

Bouchra KEBE

Voir aussi

MORT DE L’ELEVE SAPEUR CHERIF NDAO  Les suspects jugés le 27 janvier prochain

 Les mis en cause dans l’affaire Chérif Ndao, un élève sapeur-pompier décédé lors de sa …