téléchargement (8)

FINANCEMENT DES ORGANISATIONS MULTILATÉRALES : BOND SANS PRÉCÉDENT EN 2013 (RAPPORT)

Le financement alloué aux organisations multilatérales, par le Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a fait un bond en 2013, pour se hisser à un « niveau sans précédent », relève un nouveau rapport de l’OCDE ;

 « Après avoir fléchi deux années de suite, l’utilisation de l’aide multilatérale (budget central+ressources extrabudgétaires) par les membres du Comité d’aide au développement de l’OCDE a grimpé à 59 milliards de dollars USD en 2013 », indique l’OCDE.
Intitulé « L’aide multilatérale 2015 », le rapport observe que malgré cette hausse, « l’utilisation du système multilatéral ne dépasse pas 41% de l’APD [NDRL :aide publique au développement] brute ».
Il précise que « plus de 60 % de ces apportés » sont affectés à l’UE, au Groupe de la BM et à des fonds et programmes des Nations unies.
« Les ressources extrabudgétaires ont considérablement fluctué en 20011-2013 (-7 %, 0% et +9%). Globalement, elles sont devenues une plus grande source de financement pour les organisations multilatérales, représentant 31 % de l’apport alloué au système d’aide multilatérale ou transitant par ce canal, contre 23% en 2007 », constate le document.

Le rapport relève le caractère minime du financement alloué par des fournisseurs non membres du CAD, comparé aux contributions des membres du CAD.

Il n’en reconnaît pas moins qu’il a « sensiblement augmenté depuis 2009, pour devenir une composante majeur de l’effort international déployé pour répondre aux besoins humanitaires et de développement ».

Et « bien qu’il ait quelque peu fluctué, le financement alloué aux organisations multilatérale par l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, le Brésil, les Emirats arabes unis, l’Inde, la République populaire de Chine, et la Turquie a progressé de 51 % en 2009-2013, passant de 794 millions USD à 1, 2 milliard USD ».
Selon le rapport, ensemble, ces pays ont « fourni 82 % du financement concessionnel consenti par les fournisseurs non membres du CAD en 2013 ».
Ce rapport de l’OCDE sur l’aide multilatérale en 2015 contribue au débat général sur la façon de mettre en œuvre le programme pour le développement de l’après-2015.

Il fait valoir que les organisations multilatérales ont un rôle fondamental à jouer pour nouer ou consolider des partenariats inclusifs qui apporteront les solutions collectives, internationales indispensables pour mettre fin à la pauvreté absolue et ouvrir une nouvelle ère de progrès économiques, de durabilité environnementale et de sociétés pacifiques et ouvertes à tous.

L’objectif général du CAD est de promouvoir des politiques, de coopération pour le développement et autres, qui contribuent à l’instauration d’un développement durable, y compris à une croissance économique pro-pauvres, à la lutte contre la pauvreté et à l’amélioration du niveau de vie dans les pays en développement, ainsi qu’à un avenir où plus aucun pays ne sera tributaire de l’aide.

Voir aussi

telechargement

CONSOMMATION DE VIANDE AU SÉNÉGAL- En hausse grâce à la volaille !

La consommation de viande au Sénégal a augmenté en 2015. Notamment grâce à la volaille, …