Accueil / ECONOMIE / Financement des Pme la région de Diourbel bénéficie de 800 millions

Financement des Pme la région de Diourbel bénéficie de 800 millions

La région de Diourbel va bénéficier de 554 équipements pour une valeur de 800 millions FCFA. C’est ce qu’a déclaré le directeur des opérations  et de l’animation au niveau du  FONGIP, Abdourahmane Sy, qui a précisé qu’ils seront destinés aux départements de Diourbel et de Bambey. «Le  FONGIP existera  toujours car c’est  un outil qui a été  mis en place par le Président de la République  pour faciliter l’accès aux financements aux petites et moyennes entreprises (PME), y compris les groupements de femmes et de jeunes. Le FONGIP qui existe depuis deux ans a permis de financer 60 milliards FCFA et de créer 12000 emplois  et pour la région de Diourbel 265 emplois», ajoute-t-il. Mme Ma Traoré, directrice du pole Accompagnement Partenariat Animation des réseaux du FONGIP explique : «l’objectif visé à travers cet atelier, c’est d’impliquer profondément les maires des communes dans la mise en œuvre du PUDC  parce que ce sont les élus locaux. Les citoyens, les acteurs économiques ont besoin d’être encadrés et d’avoir un encrage institutionnel par rapport à la gestion du matériel. Ce qui sera à la disposition des  populations du département de Diourbel tourne autour de 469 équipements. Il  faut comprendre par équipements, tout ce qui est moissonneuses  batteuses, moulins  à mil, décortiqueuses  ou matériels de transformations».Comme ces matériels  ont besoin d’être localisés quelque part, il est bon que les maires fassent  des abris  pour qu’ils  puissent être bien entretenus avec une maintenance gérée par un comité de gestion  et les artisans de la dite collectivité locale. Les maires présents à la rencontre ont soulevé quelques inégalités entre les différents villages. Sur ce point précis, elle soutient que «chaque programme commence par une identification». Et de poursuivre : «Il se pourrait que les villages qui  ont  plus  bénéficié du programme sont  ceux qui sont plus présents. Il appartient aux maires de faire l’arbitrage ».

Avec Sudonline

Share This:

À voir aussi

TRANSPORT EN COMMUN : Une enveloppe de plus 184 milliards de frs CFA décaissée pour la mobilité urbaine

Dans un souci de faciliter la mobilité urbaine, la Banque Mondiale a approuvé le financement …