dionne_pt_conseil_italien

FINANCEMENT DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT LE PREMIER MINISTRE «VEND» LE SENEGAL AUX ITALIENS

«Le Sénégal est une zone favorable aux investissements». Dixit,  le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne. Venu présider la cérémonie de lancement du programme d’appui au développement économique et social, hier, mardi 2 février, le Chef du gouvernement a présenté au Président du conseil des ministres de la République italienne, Matteo Renzi, les opportunités d’affaires qu’offre le Sénégal.

Pour le financement de projets de développement, le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne sollicite l’appui de la coopération italienne. Venu présider la cérémonie de lancement du programme d’appui au développement économique et social (Padess) en compagnie du Président du Conseil des ministres de l’Italie, hier, mardi 2 février, le Chef du gouvernement, a fait état des nombreuses opportunités d’affaires qu’offre le Sénégal.

Selon le Premier ministre, «le Sénégal a du potentiel pour développer l’agro-business».  Mieux, relève-t-il, «200.000 ressortissants sénégalais sont recensés en Italie».  De ce fait, le secteur de la construction pourrait être rentable pour les investisseurs de ce pays. Par ailleurs, Mahammad Boun Abdallah Dionne a jugé utile le financement de l’agriculture.  De l’avis du Premier ministre, le retour à la terre est un moyen efficace pour lutter contre l’émigration clandestine.

Ainsi, il a sollicité l’appui de l’Italie pour la réalisation des domaines agricoles communautaires. Le lancement du programme d’appui au développement économique a été aussi l’occasion pour les autorités italiennes d’annoncer l’octroi de 17, 8 millions d’euros au Sénégal, soit prés de 12 milliards de F Cfa.

A travers ce montant, l’objectif visé est de contribuer à la réduction de la pauvreté par le soutien à l’opérationnalisation des politiques et des stratégies nationales de lutte contre la pauvreté.

Il vise une autonomisation des groupes défavorisés tels que les femmes et les jeunes à la recherche d’emploi. Le projet sera mis en œuvre dans les régions de Dakar, Kolda, Sédhiou et Kaolack. La durée du projet est estimée à deux ans. Il commence cette année 2016 et prendra fin en 2018.

Sud quotidien

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …