22 octobre, 2014
Accueil » ECONOMIE » Financement/Développement : Sept villes seront dotées de données et d’une cartographie récente
Financement/Développement : Sept villes seront dotées de données et d’une cartographie récente

Financement/Développement : Sept villes seront dotées de données et d’une cartographie récente

L’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT) a bénéficié grâce à l’appui de l’Union européenne d’un financement 500 millions pour l’élaboration de bases de données cartographiques urbaines concernant les sept villes suivantes. Ce volet devrait permettre à Dakar et banlieue, Thiès, Louga, Saint Louis, Kaolack, Saly et Mbour, les sept localités ciblées de disposer d’une cartographie suffisamment récente et précise pour appréhender convenablement les problématiques d’assainissement, d’aménagement et de gestion du développement urbain.

D’un coût de 590 millions, selon le représentant du Chef de délégation de l’Union Européenne présent au séminaire de lancement du projet hier, ce dernier va fournir les informations utiles pour un aménagement durable des zones ciblées et en premier lieu à l’Office National d’Assainissement du Sénégal (ONAS) prioritaire de ce financement. C’est dans un souci donc de doter les principales villes du Sénégal de données et d’une cartographie récente que s’inscrit ce projet de cartographie urbaine du Sénégal prévu pour durer 25 mois.

Le Directeur de l’ANAT Hamath Sall, qui est revenu sur le choix des sept villes ciblées, explique une priorité pour des régions disposant d’un réseau d’assainissement de se doter d’une cartographie efficiente. Cependant assure-t-il « nous sommes entrain de voir comment des villes qui ne disposent pas de réseau soient aussi ciblées compte tenu de leur potentiel de développement ».

Concernant le projet, le Directeur a noté que « « c’est un plan important vu que la cartographie fait partie de l’infrastructure quasiment au même titre que les routes par exemple, puisque c’est un ensemble de données qui sont extrêmement importantes et qui permettent la maîtrise de l’espace et par conséquent d’y travailler de manière efficiente ».

Le projet qui réunissait les concessionnaires de réseaux, les représentants des collectivités locales concernés, le cadastre, est une cartographie extrêmement précise « avec véritablement une restitution de l’espace, une précision à 20 centimètre » a laissé entendre le Directeur de l’ANAT.

Il a ajouté qu’ « avec ses informations, on pourra localiser de manière précis tous ce qui concerne les réseaux ceux d’assainissement, d’adduction d’eau, ceux qui sont liés à la téléphonie etc. Même les transporteurs pourront suivre l’évolution de leur parcours avec les matériaux embarqués à bord ce qui nous permettra de gérer l’espace urbain de manière optimale et gérer le réseau ».

Les autres localités comme Diourbel, Tivaouane, Richard Toll, Mbacké et Touba ont bénéficié de couvertures photographiques aériennes.

Mamadou DIOUF