ACTUALITE

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

  • Date: 24 septembre 2016

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne ont tenu conjointement un point de presse hier, vendredi 23 septembre. Au cours de cette rencontre, le Premier ministre sénégalais a annoncé que le volume de financement de la France dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent est estimé à ce jour à 317 milliards de francs Cfa.

La République française qui s’était engagée, lors du groupe consultatif de Paris, tenu en février 2014, à accompagner le Sénégal dans la mise en œuvre du Pse  autour d’un volume de 282 milliards de Francs Cfa, a aujourd’hui largement dépassé cette somme. En effet, le financement de la France au Pse, à ce jour, s’élève à 317 milliards de F Cfa. L’annonce a été faite par le Premier ministre du Sénégal Mahammed Boun Abdallah Dionne qui s’exprimait hier, vendredi 23 septembre, lors d’un point de presse avec le chef du gouvernement français Manuel Valls qui est en visite au Sénégal depuis jeudi dernier.

« Il y a deux ans, le président de la République Macky Sall était à Paris, au Groupe consultatif, pour présenter sa vision, son  programme de développement. En son temps, la République française avait pris l’engagement d’assister le Plan Sénégal Emergent dans sa mise en œuvre autour d’un volume de 282 milliards de francs Cfa comme accompagnement. Aujourd’hui, nous sommes en septembre 2016 et nous en sommes sur cet objectif de 282 milliards  à 317 milliards de francs Cfa avec les deux conventions de financement entre l’Afd et le gouvernement du Sénégal que nous avons signées aujourd’hui  dans le cadre de l’hydraulique avec le projet de Keur Momar Sarr  (Kms3) et dans le cadre du renforcement de notre capital humain avec les constructions de deux instituts supérieurs  d’enseignement professionnel à Richard Toll  et à Bignona », se glorifie le premier ministre sénégalais.

Dionne en conclut que  la coopération économique et financière  des deux pays, au-delà de la coopération autour des questions de paix et de sécurité, se porte de manière exemplaire. « Nous voudrions exprimer notre gratitude aux autorités de la République française pour la singularité qu’elles ont voulu accorder à notre pays en matière de coopération. Le train express régional comme cadre et instrument de mobilité urbaine va être réalisé par des entreprises françaises autour de consortiums internationaux, nous nous en félicitons. Demain, ce sont des investissements importants dans l’agro business parce que le chef de l’Etat, dans le cadre de sa vision,  nous parle certes de transformation structurelle de croissance mais nous parle également de solidarité  dans la croissance », soutient-il.

Pour le Pm Dionne, il faut davantage d’emplois pour davantage de cohésion sociale pour notre nation. Ces emplois, indique-t-il, « nous allons les chercher dans le cadre de secteurs à haut potentiel de création d’emplois, notamment l’agro business et le tourisme avec l’ouverture  d’un deuxième club méditerranéen qui va s’appeler réserve Saraba. « C’est mille emplois qui vont arriver dans le secteur du tourisme. C’est également des métiers du tourisme avec l’académie que nous attendons  pour justement professionnaliser davantage nos jeunes dans ce secteur », a-t-il fait par ailleurs savoir.

UNE COOPERATION EXCEPTIONNELLE

Pour sa part, le Premier ministre français Manuel Valls a trouvé exceptionnelle la coopération entre le Sénégal et la République française. « Nous avons une coopération exceptionnelle de très haut niveau. Je veux saluer la situation du Sénégal, sa stabilité démocratique avec  sa société civile particulièrement vivante, une situation économique marquée par un très grand niveau de croissance et par une maitrise des finances publiques et surtout des projets d’avenir», a-t-il relevé. Selon lui, la France entend non seulement être un partenaire dans la lutte contre le terrorisme et dans le domaine de la sécurité mais elle veut être un partenaire du Sénégal dans les projets de développement économique du Pse.

Par ailleurs, le Premier ministre français a rappelé que la France et le Sénégal ont 350 années d’histoire commune  et des relations basées sur un partenariat conscient et solide. « Un partenariat qui couvre aujourd’hui tous les domaines de coopération. Notre relation, c’est aussi et surtout des échanges humains avec une communauté française nombreuse, l’une des plus importantes en Afrique et une diaspora sénégalaise très bien implantée en France. Il ya 10 mille étudiants sénégalais dans nos universités et nous en voulons davantage », a souligné pour finir Manuel Valls.

Sud quotidien

1 Comments

  1. C’est de l’argent donné ou prêté?

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15