telechargement

FINANCEMENT POUR LES  LEGISLATIVES Plus de trois milliards pour les pro-Karim

A huit mois des législatives, le fils de Wade vient de poser un acte fort. Contre Macky Sall. Il arme ainsi ses partisans depuis le Qatar !

Depuis le Qatar, Karim Meissa Wade s’organise. Ces souteneurs viennent de recevoir un premier jet de plus de trois milliards de nos francs. « Un petit appui », nous dit-on, dans les cercles des pro-Karim. Cet argent, nous souffle encore notre source, est réparti entre les différents mouvements de soutien et des chefs religieux dont le soutien au fils de Wade est connu de tous. Tous les responsables « identifiés », depuis l’emprisonnement, ont reçu une enveloppe conséquente et le mot d’ordre est de massifier et de multiplier les cadres de soutien. En tout cas, tous ceux qui sont dans cette constellation développent un nouveau standing de vie surprenant. Vivant dans des appartements huppés et véhiculés. Le fils de Wade sait que la mobilité en politique est déterminante et il vient de satisfaire une vieille revendication de ses partisans. C’est dire que l’ambition de Karim Meissa Wade de réaliser son destin présidentiel est intacte. Une information qui se confirme avec ce soutien financier pour massifier ses structures. Depuis sa sortie de prison dans des conditions encore lugubres, le fils de l’ancien président du Sénégal s’est terré en territoire qatarie. Et depuis ce pays, il suit et impulse la dynamique politique de ses partisans. Aujourd’hui, du côté du régime, l’idée de voir Karim revenir au pays hante le sommeil en haut lieu. Du côté de l’Apr, l’acceptation -en coulisse- est presque unanime que Karim fera mal aux prochaines législatives. Pour les partisans du chef de l’Etat, les grandes villes seront « perdues » du fait de cette ressource additionnelle de cette « victime » politique dont les atermoiements d’Etat ont fini par installer dans le cœur des Sénégalais. Il reste à savoir comment le Président Macky Sall va réagir. Y avait-il un gentleman agreement entre le Qatar et le Sénégal sur les modalités de libération ? En tout cas, de personnes avisées redoutent une crise diplomatique entre le Qatar et le Sénégal ?

Pape Amadou Gaye

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …

One comment

  1. Si l’argent pouvait faire gagner, Wade-père n’aurait pas perdu la présidentielle de 2012.
    Les politiciens professionnels vont « bouffer » son argent comme ils l’ont déjà fait pour son père et à la fin iKarim se retrouvera le bec dans l’eau.