Accueil / ECONOMIE / Finances publiques du Sénégal Une enquête au FMI exigée

Finances publiques du Sénégal Une enquête au FMI exigée

Face à l’accumulation des arriérés intérieurs par le gouvernement du Sénégal, Mamadou Lamine Diallo demande à la FMI de diligenter une enquête interne pour situer les responsabilités.

Le leader de Tekki accuse le FMI d’être complice des « dérives financières » du président Macky Sall et d’Amadou Ba. Il leur reproche d’avoir caché plus de 400 milliards d’arriérés intérieurs avec la complicité des chefs de mission et représentant du FMI au Sénégal. A l’en croire, tout porte à croire que le FMI a fermé les yeux sur l’accumulation des arriérés intérieurs par le gouvernement du Sénégal. C’est pourquoi, le leader de Tekki a adressé une lettre à la directrice générale du FMI pour lui demande de ‘’bien vouloir diligenter une enquête interne pour situer les responsabilités’’. ‘’Les chefs de mission et représentant du FMI, dans la période récente, ne pouvaient pas ignorer l’existence de ces arriérés intérieurs’’, a-t-il fait remarquer dans sa correspondance. En effet, selon le député Mamadou Lamine Diallo, ‘’dans les pays de l’UEMOA dont le taux de change est fixe et le financement monétaire des déficits publics strictement contrôlé, l’accumulation des arriérés intérieurs par l’Etat et ses démembrements est un indicateur économique critique.’’ ‘’C’est la raison pour laquelle la non accumulation d’arriérés intérieurs et extérieurs est l’un des quatre principaux critères de convergence des pays de l’UEMOA », a-t-il soutenu. Avant de rappeler : ‘’Lors du vote du budget 2018, contre toute attente, le gouvernement du Sénégal a demandé à l’Assemblée nationale d’autoriser le Président de la République à contracter des emprunts, à recevoir des dons au nom de l’Etat du Sénégal et à lever des ressources de trésorerie pour un montant global de 1686, 8milliards de FCFA. J’ai demandé au ministre en charge des finances publiques d’expliquer ce montant et notamment un écart de 480 milliards, en vain.’’ Pour lui, ‘’il est désormais clair que le gouvernement du Sénégal a accumulé des arriérés intérieurs dépassant 15% des recettes fiscales et non fiscales.’’
Une situation que le FMI ne pouvait pas ignorer, et pour cause. Il en veut pour preuve que c’est le FMI qui a attiré l’attention des Sénégalais sur le déficit de la SN la Poste.

M BA

À voir aussi

Affaire huile « J’adore » et « Elita » : La contre-expertise de la Turquie

Les huiles «J’adore» et « Elita » seront bientôt de retour dans les grandes surfaces des supermarchés. …

Robin Gauter, Directeur financier d’Auchan: « Nous avons 1500 CDI »

Les commerçants du Sénégal et les autorités d’Auchan ont rencontré, ce mardi, le ministre du …