cereales_stock

Fléchissement des cours de denrées agricoles

Les cours des denrées agricoles se trouvent désormais dans une ‘’période de fléchissement et de moindre volatilité’’, annonce le Fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un communiqué de presse.

Citant son rapport intitulé ‘’Perspectives de l’alimentation paru ce jeudi, la FAO relève que ‘’la plupart des prix des céréales et des huiles végétales sont soit stables, soit en recul’’. Elle rappelle que cette situation intervient ‘’après plusieurs escalades de 2007 à début 2011’’.

Selon le document de la FAO, cela s’explique par notamment ‘’les niveaux élevés des stocks, la forte baisse des prix du pétrole et le raffermissement du dollar américain’’.

La FAO souligne qu’aucun de ces facteurs ‘’ne semble appelé à s’inverser à court terme, même si on ne peut exclure des chocs imprévisibles tels que les impacts sur les récoltes liés au climat’’.

Pour Adam Prakash et Friederike Greb, deux spécialistes des produits de base à la FAO, “le message qui ressort ici est que statistiquement, les dernières indications laissent entrevoir une tendance à la baisse des prix et de la volatilité’’.

Toutefois, souligne le rapport, ‘’la tendance des dernières années et les perspectives d’avenir varient en fonction des catégories d’aliments’’.

‘’Les prix du riz tendent à se démarquer des autres céréales, tandis que ceux du sucre ont toujours été volatils, ayant perdu et gagné la moitié de leur valeur plus de 12 fois depuis 1990. La viande et les produits laitiers se conforment à la tendance générale mais, en tant que denrées plus périssables, ils réagissent avec un certain délai’’.

La FAO souligne le rôle important des céréales de base dans cette tendance à la baisse des prix, suite à plusieurs années de bonnes récoltes à l’échelle mondiale ainsi qu’à la constitution de stocks à des niveaux record.

‘’Compte tenu des prélèvements, note le communiqué, les stocks céréaliers s’établiront à 638 millions de tonnes à la clôture de la campagne de 2016, en recul de 4 millions de tonnes par rapport à leur niveau d’ouverture, selon les prévisions du dernier Bulletin de la FAO sur l’offre et la demande de céréales.’’

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …