POLITIQUE

FLOU AUTOUR DE LA MANIFESTATION DU 14 : Wattu Sénégal jure de marcher ‘’contre vents et marées’’

  • Date: 13 octobre 2016

Demain, l’opposition compte marcher avec ou sans autorisation du préfet de Dakar. Elle compte, à travers cette marche, dénoncer les « dérives et dérapage » de l’actuel régime. Par la même occasion, elle fustigera l’implication de la famille présidentielle dans les contrats pétroliers.

L’opposition ne va pas reculer d’un iota dans sa volonté de tenir sa marche le 14 octobre prochain. Selon  Gakou et Cie ils marcheront quoi qu’il advienne. «Nous avons entendu des rumeurs selon lesquelles la marche a été annulée ou encore que la trajectoire a été changée. Nous disons ici que tout cela est faux. Nous marcherons quoi qu’il advienne. Nous n’avons pas peur de la prison et nous n’avons pas peur de mourir pour la patrie», a martelé Malick Gakou. Et le Président du Grand Parti d’ajouter : ‘’ce n’est pas le Gouvernement qui nous empêchera d’arpenter les rues de la capitale sénégalaise, vendredi prochain. «Nous n’allons pas lui demander nos droits car le droit de marche est inscrit dans la constitution. Vendredi, incha Allah, nous marcherons’’,  avertit Gakou. Qui renseigne par la même occasion que lui et ses camarades du Front Wattu Sénégal sont en train de faire les démarches qu’il faut pour traduire l’Etat du Sénégal en justice, dans le cadre de l’affaire de la gestion de nos ressources gazières et pétrolières.

« Aliou Sall est bel et bien mouillé, jusqu’au cou »

Sur l’affaire Petrotim, la  Coalition « Mankoo Wattu, malgré la plainte du milliardaire Frank Timis, ne ravale pas ses crachats sur les accusations qu’elle a portées envers Aliou Sall. « Nous déclarons à qui veut l’entendre que le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, est bel et bien mouillé jusqu’au cou dans le scandale du pétrole. »  Et de l’avis de la Coalition « Mankoo Wattu Seneegal », Aliou Sall, rémunéré par l’Etat du Sénégal, a usé de ses fonctions pour se faire employer par une société privée étrangère, et a aidé cette dernière à négocier l’acquisition des permis en hydrocarbures. Il y a aussi le fait qu’Aliou Sall est rémunéré par Timis corporation. Ses revenus doivent être déclarés au fisc sénégalais », estime l’opposition. Qui se demande alors : « quels sont les montants annuels perçus au titre de cette rémunération ? Ont-ils fait l’objet d’une déclaration et imposition conformément à la législation sénégalaise ? »Pour d’autant plus asseoir sa thèse, selon laquelle le frère du Président de la République est de plain-pied dans ce « scandale », Mamadou Lamine Diallo et Cie disent : « Aliou Sall reste aujourd’hui un employé de Timis Corporation, signataire de conventions avec l’Etat du Sénégal, tout en étant le frère du Président de la République. « Cette société a notamment réussi à obtenir la renonciation par l’Etat du Sénégal de ses droits de préemption, ce qui a causé un grave préjudice à l’Etat et à la nation sénégalaise. » C’est pourquoi, selon eux, « Frank Timis et Aliou Sall doivent préciser la nature exacte du  bon boulot  qu’il est en train de faire ».

Ibrahima Khalil DIEME

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15