Accueil / SOCIETE / Forêt classée de Mbao: Abdou Karim Sall annonce de fortes mesures de protection

Forêt classée de Mbao: Abdou Karim Sall annonce de fortes mesures de protection

En visite à Mbao et du Technopole, le Ministre de l’Environnement et du Développement durable a pris d’importantes mesures allant dans le sens de protéger la forêt classée qui fait partie du patrimoine du Sénégal. Il compte également implanter des brigades de surveillance au niveau du Technopole pour empêcher les bradeurs fonciers de s’accaparer de la terre humide de la zone des Niayes.

 La visite du Ministre de l’Environnement et du Développement durable a débuté à la forêt classée de Mbao. Il était accompagné par les services son département, par le gouverneur de Dakar, les préfets des départements de Pikine et de Guédiawaye, les services des eaux et forêt, entre autres. L’absence des élus locaux a été constatée. Pour Abdou Karim Sall, « des voitures sont désormais interdit de circuler à l’intérieur des parcs. Il y aura le renforcement de la surveillance de l’espace classé, en mettant à la disposition des agents de contrôle des chevaux pour faciliter leurs déplacements pour surveiller la forêt qui fait partie du patrimoine du Sénégal. La construction d’espaces sportifs est prévue au niveau, de même que la sécurisation de la forêt par une délimitation ». Et M. Sall de poursuivre : « la forêt est agressée de tous bords. C’est ce qui fait que cet espace qui occupait 800 hectares, est maintenant à 700 hectares. La forêt de Mbao a été érigée en périmètre de reboisement pour préserver le sol. Et elle se fixe comme objectif de glisser progressivement vers la valorisation du potentiel forestier ». Les femmes qui travaillent dans le secteur de la culture maraîchère, au niveau de la forêt classée, ont aussi été rencontrées. Notons qu’aucun des maires des 16 communes du département de Pikine n’a mis les pieds sur les lieux pour constater la situation de ce domaine préservé.

Cap au technopole de Pikine. Et Ici, des terres bradées, des espaces construits anarchiquement et illégalement par de gros bonnets, étaient visibles tout autour de la zone préservée. D’après Abdou Karim Sall, « une brigade de surveillance va être installée dans un délai très court pour interdire aux bradeurs fonciers de s’accaparer des domaines réservés de l’état. Ceci fait partie des instructions qui ont été données par le Président de la République pour améliorer les cadres de vie. 300 hectares étaient réservés pour cette zone. Aujourd’hui, plus de 100 hectares, restent en souffrance. Plusieurs espèces vivent dans le Technopole grâce à des efforts qui ont été faits par les services compétents du domaine pour la sauvegarde de l’environnement », a-t-dit.

Sada Mbodj

À voir aussi

Criminalité en hausse: Jamra réclame un référendum sur la peine capitale

Jamra  et l’Ong« DarulKhourannWalHikhsann » ont déclaré être en faveur d’un référendum sur le rétablissement de la …

Lamine Diack: « Je suis serein »

  Lamine Diack a réagi après que le Parquet national financier (PNF) a décidé de …