Rama-Yade-300x193 (1)

FRANCE-AFRIQUE Rama Yade cherche à se faire sponsoriser par des palais africains

L’ex secrétaire d’état aux Droits de l’Homme sous Nicolas Sarkozy, Rama Yade, entame ce jeudi 22 septembre une tournée ouest-africaine qui la mènera respectivement à Dakar et Abidjan. Mais derrière cette opération de séduction politique de la présidente du mouvement «La France qui ose», se cachent, selon Confidentielafrique.com, des intentions de sponsoring financier pour renflouer la tirelire de campagne présidentielle prochaine. Détails

Le compte à rebours commence pour l’égérie du nouveau mouvement politique «La France qui ose», Rama Yade. Cette sénégalo-française, ancienne secrétaire d’état aux Droits de l’Homme sous le magistère du président Nicolas Sarkozy, est en lice pour la prochaine présidentielle française sous les couleurs du mouvement «La France qui ose». Chassée au forceps du parti radical, la « brillante » Rama Yade est une candidate sans parti, pour la simple raison que la ligne de son mouvement se réclame ni de droite, ni de gauche. La candidate Rama Yade est accompagnée dans sa tournée à Dakar et à Abidjan par une poignée de fidèles de son cabinet-shadow. Selon des informations parvenues à Confidentiel Afrique, Rama Yade a émis ses intentions de se faire sponsoriser à quelques chefs d’état et d’hommes d’affaires africains dont, entre autres, Macky Sall, Alassane Dramane Ouattara, Ellen Johnson Sirleaf. Au Sénégal, la candidate de » La France qui ose « compte s’appuyer sur une des personnalités politiques, Moustapha Niass, président de l’Assemblée nationale et allié du chef de l’état sénégalais, Macky Sall , a appris de source autorisée Confidentiel Afrique. Ce dernier se trouvait depuis deux jours aux Etats-Unis. Après l’étape de Dakar où elle recevra plusieurs membres influents de la société civile et du milieu politique et universitaire, la candidate osée se rendra à Abidjan. Selon notre confrère La Lettre du Continent dans sa dernière édition, Rama Yade défendra son projet d’une France nouvelle et réconciliée devant un aéropage d’entrepreneurs français et ivoiriens. Derrière cette opération de séduction en direction de la prochaine présidentielle, se cache l’instinct de renflouer la tirelire de sa campagne asséchée en ces temps qui courent. Un enjeu de réseautage bien huilé à la récurrente question du nerf de guerre. Mais, des sources confidentielles, bien au parfum, confirment que l’agenda politique de Rama Yade a subi des modifications. En réalité, les étapes Libreville, Conakry et N’Ndjamena ont été annulées. Sans aucune explication.

Voir aussi

amadouba_ecofinance

AMADOU BA NOUVEAU ‘’KHALIFE’’ DE L’APR A DAKAR Les cadres républicains applaudissent la ‘’décision’’ de Macky

S’il y a des responsables de l’Apr qui se réjouissent de ‘’l’intronisation’’ d’Amadou Ba comme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *