Accueil / ACTUALITES / FRAUDE DE CNI : L’Apr pris la main dans le sac.

FRAUDE DE CNI : L’Apr pris la main dans le sac.

Le Pds a découvert des cartes d’identités confectionnées « frauduleusement» et «clandestinement»  dans la permanence de l’Apr à Pikine Nord.

La fraude électorale, un art aux mille facettes en constante évolution. Le temps passe, mais l’histoire se répète à chaque compétition électorale. Bien que 2017 est déjà loin mais l’opposition accuse déjà le Pouvoir de préparer des « fraudes massives »  en direction des prochaines élections législatives et présidentielle. En cause : les libéraux de Pikine Nord présentant des facsimilés de faux documents et pièces administratives ont mis à nu l’existence d’un vaste réseau de production frauduleuse à grande échelle de cartes nationales d’identité. Pis, les faits se sont déroulés à la permanence de l’Apr à Pikine Nord. Selon les libéraux de la banlieue, le «pot aux roses» a été découvert grâce à une information  qu’ils ont reçue d’une personne anonyme. «On nous a dit que des inscriptions sur les listes électorales se font de manière clandestine dans une permanence de l’Apr à Pikine Nord,  et après vérification, l’information s’étant révélée avérée, nous avons mis fin à cet forfait»,  déballe Cheikh Oumar Talla, responsable du Pds dans la banlieue. Il s’en est suivi  même une bagarre entre libéraux et apéristes. En réalité, cette affaire de fraudes massives sur la carte nationale d’identité qui révèle l’existence d’un vaste réseau de faussaires sur la  CNI n’est en réalité que la face visible de l’iceberg. A l’évidence,  renchérissent les libéraux de Pikine,  ces cas de fraudes constatées et les manœuvres du gouvernement cachent mal l’intention clairement affichée du régime de se constituer un bétail électoral. Face à de telles manœuvres qui constituent une menace grave sur le processus électoral, le Pds  s’inquiétant  de l’ampleur de ce phénomène de fraude sur la carte nationale d’identité, dénonce et condamne avec vigueur ces pratiques «malsaines» qui sont de nature à «entacher la régularité et la transparence», donc la «crédibilité» des élections. Aussi interpelle-il le gouvernement sur sa responsabilité, afin qu’il mette tout en œuvre pour rassurer l’opinion nationale et internationale. Les libéraux n’en exigent pas moins une enquête rigoureuse pour le démantèlement de ces réseaux de faussaires afin que les responsabilités soient situées et que les coupables répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes. Le Pds en appelle également au respect strict des dispositions légales régissant la procédure de délivrance des actes et titres d’identité.

REWMI.COM

Share This:

À voir aussi

Démission de Thierno Alassane Sall : Moustapha Cissé Lô exprime son regret

Le départ  de l’ancien ministre de l’Energie fait polémique autour de la classe politique. A …

Législatives dans le Ndiambour ‘’BBY va gagner à plus de 95%’’

La coalition BB/Louga  ne se fait pas de souci. Ses responsables sont certains que leur …