Accueil / POLITIQUE / Fronde au Pastef: le parti de Sonko précise
ousmane sonko

Fronde au Pastef: le parti de Sonko précise

Voici le communiqué du Pastef/Kaolack publié in extenso

« Il nous a été donné de constater qu’au sortir de l’élection présidentielle, des groupuscules de militants périphériques s’agitent de tous bords. En effet, la réaction qui a laissé perplexe plus d’un dont les membres du bureau départemental de Kaolack est celle de Aliou Racky SALL que j’appelai affectueusement « Grand » du fait d’excellentes relations qu’on entretient jusqu’au moment où j’écris ces lignes. C’est un homme frêle, intelligent, cultivé à l’allure d’un cousin peul surtout par les mises.

Au mois d’octobre, Pastef Kaolack venait de déménager dans les locaux de sa nouvelle permanence sise au quartier Leona où vit le sieur Sall qui venait juste d’acquérir la carte de membre du parti. C’est ainsi que le bureau s’est réuni pour chercher un secrétaire permanent, difficile à trouver du fait des engagements des uns et des autres. Le doyen Sall s’est ainsi porté volontaire de garder la maison, je dis bien dans le bénévolat, nous chantant la devise du parti, LE DON DE SOI POUR LA PATRIE qui reprend la quintessence du PATRIOTISME. Nous avons donc sauté sur l’occasion en lui proposant même une somme forfaitaire mensuelle pour prendre en charge les quelques besoins d’un vieux retraité appelé aussi par les devoirs familiaux. Le contrat patriotique « signé » le tout nouveau secrétaire permanent a pris fonction.

Lorsque la cellule des cadres s’est réunie pour mettre en place le bureau départemental, il a occupé le poste de secrétaire administratif. Cependant, le compagnonnage a été émaillé de pratiques déplorables et assez malsaines de sa part que nous avons fustigé dans les instances. Après l’élection présidentielle, nous avons unanimement décidé de nous séparer de lui car son « salaire » qu’il exigeait, commençait à grever nos maigres moyens, dont l’essentiel provenait des cotisations et des dons de patriotes d’ici et de la diaspora. Une décision que le concerné a accepté, la mort dans l’âme.

Après avoir traité les patriotes de tous les noms d’oiseau, il s’en est remis à la sentence. Aliou R. Sall, membre simple et non coordonnateur des cadres (comme le dit une certaine presse, je rappelle que le coordonnateur des cadres se nomme Dr Assane DIOP, un cadre émérite, pharmacien de son état et résident à Latmingué) a mis en branle les gosses de Léona, son quartier où le coordonnateur de la cellule est Amadou DIA qui n’a ménagé aucun effort pour la réussite de la campagne électorale, pour manœuvrer comme à son accoutumée et faire croire aux sénégalais qu’il existe politiquement. Il n’y a aucune fronde à Kaolack, il y a un mécontent qui cherche à gruger le parti au pouvoir et à tromper les sénégalais ».

Youngar DIOUF, Secrétaire aux opérations électorales de PASTEF KAOLACK

À voir aussi

Petrotim: Aliou dépose et consigne un hamac de frustrations

Aliou Sall, frère du Président, a démissionné de son poste de Directeur général de la …

Démission Aliou Sall: “Aar Li Nu Bokk” maintient la pression

La plateforme citoyenne « Aar Li Ñu Bokk » n’a pas tardé à réagir suite à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.