Accueil / SPORT / Fsf, jeu des lions, mondial 2018… Pape Diouf dit tout !

Fsf, jeu des lions, mondial 2018… Pape Diouf dit tout !

Ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009) et consultant football sur Canal+ Afrique, Pape Diouf évoque, dans la première partie de cet entretien exclusif, l’équipe nationale du Sénégal. Il juge le bilan des Lions de la Téranga, revient sur les critiques formulées sur le jeu, mais aussi sur le choix de l’Azerbaïdjan et du Luxembourg, prochains adversaires des Sénégalais jugés relativement faibles. Entretien. 

Bilan de l’équipe nationale après les éliminatoires ?

Le bilan est plutôt largement positif. C’est la première fois que, sous la férule d’un sélectionneur, en l’occurrence Aliou Cissé, le Sénégal n’a pas perdu un seul match officiel. Donc nous pouvons applaudir à ce parcours et puis le féliciter de cette qualification, qui va faire au peuple sénégalais de bons souvenirs. Elle laisse aussi aux joueurs la possibilité d’écrire leur propre histoire après 2002. Nous nous en réjouissons et nous espérons que les résultats seront à la hauteur des attentes.

Jeu des Lions ?

Ce genre de critiques me laisse de marbre. Je les trouve tellement désuètes que je préfère parfois ne pas les commenter. Je pense que ceux qui critiquent seraient ravis qu’en jouant de la sorte le Sénégal gagne un trophée. Un match de football reste un match de football. L’équipe qui gagne peut toujours être sujette à critiques. Critiquer une équipe qui n’a perdu aucun match, cela me semble un peu grossier. Je ne suivrai pas ce mouvement-là.

Les choix d’Aliou Cissé ?

C’est un problème que vous pouvez soulever, que d’autres soulèvent, mais que je ne soulèverai pas. Je ne sais pas si en recherchant cet équilibre nous n’allons pas trouver un autre déséquilibre ailleurs. Je pars du principe qu’il n’y a pas un seul Sénégalais plus désireux qu’Aliou Cissé de gagner. Je sais qu’il a le sens du métier, qu’il réfléchit beaucoup sur ce qu’il fait. Je sais qu’il connait les joueurs auxquels il fait appel. Je ne vais pas lui dire ce qu’il convient de faire. Je le juge plus à l’aune des résultats et non pas à la manière dont certains parlent. C’est une manière de voir les choses qui n’est pas la mienne. Seuls les résultats m’importent.

Les attentes autour de Sadio Mané ?

Je ne sais pas à quoi c’est lié. C’est sûr qu’il est plus brillant à Liverpool qu’en équipe nationale. Les grands joueurs ont suffisamment de caractère pour parler à leur entraineur et se placer dans la meilleure position où ils doivent être. C’était vrai à l’époque pour Pelé, Maradona, Platini… Je pense que si Sadio Mané doit définitivement acquérir la stature de joueur international, il doit suffisamment avoir la personnalité pour parler à son coach et à ses coéquipiers pour se placer dans les meilleures conditions.

Le groupe du  Sénégal au Mondial ?

Le Sénégal a autant de chances que les autres. Si nous, les Sénégalais, pensons que le tirage nous a été relativement favorable, les autres aussi pensent la même chose. C’est vrai que c’est une poule relativement équilibrée où tout reste jouable. N’importe quel adversaire peut sortir. C’est pour le moment un peu la bouteille à l’encre. Mais il y a eu des adversaires qui auraient été beaucoup plus difficiles à manœuvrer. Mais je le répète, ces trois-là vont aussi penser qu’ils ont fait un bon tirage. La Colombie a son buteur (Falcao, ndlr). La Pologne en a également un (Lewandowski, ndlr). Le Japon, depuis quelques moments, est un habitué des grandes compétitions. Je ne pense pas qu’il y en ait un de plus facile. De toute façon, si nous en trouvons un de plus abordable, et que les deux autres ne sont pas faciles, nous ne nous qualifierons pas. C’est un groupe homogène où chaque équipe peut penser avoir fait un tirage jouable. Pour le moment, c’est compliqué de sortir deux nations de cette poule.

Présidence de  la Fédération sénégalaise de football?

Non, aucune chance. Je ne pense pas du tout. Je regarde tout ça avec beaucoup d’attention. Je dirais juste que je suis un observateur engagé, mais pas au point de prétendre à la fédération ou à un quelconque poste officiel.

Sunufootball

À voir aussi

Mondial 2018 : Matar Bâ a fait voyager 212 personnes en Russie

Combien le déplacement du ministre des sports au Mondial en Russie nous coûte-t-il? Selon Les …

( 03 Photos ) Appelé pour remplacer Saliou Ciss : Les premiers mots de Adama Mbengue à son arrivé

Appelé pour remplacer Saliou Ciss : Les premiers mots de Adama Mbengue « Je suis …