Accueil / ECONOMIE / GAÏNDE INTEGRAL, le nouveau système informatique de notre Douane Pour dématérialiser les procédures du commerce extérieur

GAÏNDE INTEGRAL, le nouveau système informatique de notre Douane Pour dématérialiser les procédures du commerce extérieur

Pour la dématérialisation des procédures de commerce extérieur, « Gaïndé le système informatique douanier national change de nom et de capacité. Pour se faire « Gaïndé intégral » aurait bénéficié d’un financement de 3,8 million de dollars en septembre 2010.
La présentation de ce nouveau système de généralisation de l’outil informatique pour toutes les procédures douanières est fait hier et se tiendra sur un atelier de deux jours pour mieux expliquer la procédure. Cette nouvelle version présente ainsi un système informatique douanier dématérialisant la quasi-totalité des procédures opérationnelles pour constituer une application unique, complète et modulaire, a expliqué le Directeur régional de Dakar Port. Selon le Colonel Jean Baptiste Diouf, l’atelier a pour objectif de présenter les nouveaux modules développés dans le cadre de l’extension des fonctionnalités de Gaïndé et de statuer sur les problématiques opérationnelles ou juridiques soulevées par la dématérialisation de certaines procédures de dédouanement. En effet, a t –il dit, ‘’les Douanes sénégalaises à l’instar des autres administrations se sont inscrites résolument dans cette dynamique en généralisant l’utilisation de l’outil informatique, aujourd’hui au cœur de toute la stratégie de modernisation des services’’, a dit Jean Baptiste Diouf. L’administration douanière a bénéficié en septembre 2010 du financement du Fonds pour l’amélioration du climat des affaires (ICF) d’un montant de 3,8 millions de dollars pour démarrer le projet. Pour monsieur Diouf, c’est parce que depuis quelques années, le commerce international connaît une évolution spectaculaire tant du point de vue du volume et de la rapidité des transactions que du point de vue de la valeur des biens et services échangés qu’il faut avoir un outil à sa hauteur. Aussi le rythme des échanges commerciaux a aussi atteint des ‘’niveaux exceptionnels du fait de la rapidité des moyens de communication et de l’utilisation des moyens modernes de transport et de livraison de marchandises, a encore expliqué M Diouf pour justifier l’option d’un système moderne et entièrement informatisé. Il s’y ajoute que ‘’les opérateurs économiques deviennent de plus en plus exigeants, ne tolèrent plus les pertes de temps constatées auparavant dans les services et réclament plus de célérité dans les formalités commerciales effectuées au niveau des Douanes’’, a encore relevé le Colonel Diouf dans ce processus, les Douanes ont organisé une série d’ateliers de validation du manuel des nouvelles procédures qui est devenu le référentiel des opérations douanières dématérialisées. Pour le manager du projet, Oumou Ndiaye, il s’agit d’atteindre à terme la réduction des délais de saisie et d’enregistrement des déclarations de 2 jours à 15minutes, les délais de dédouanement de 18 jours à 3 jours et l’enlèvement des marchandises de 3 jours à un jour. Le traitement des exonérations passera de 10 jours à une seule journée

Yandé DIOP


À voir aussi

Port de Dakar Plus de 14 millions de tonnes de marchandises débarquées en 2017

Les débarquements de marchandises au Port autonome de Dakar (PAD), au terme de l’année 2017, …

Alimentation et agriculture Les experts pour tracer une nouvelle voie en Afrique  

La 30ème Conférence régionale pour l’Afrique (CRA) de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et …