Accueil / POLITIQUE / Pourquoi Gakou a été éliminé

Pourquoi Gakou a été éliminé

Le Conseil constitutionnel a tranché. Malick Gakou est éjecté de la course à la prochaine présidentielle pour invalidation de ses parrainages. Le candidat de la Grande coalition de l’espoir/Suxxali Senegaal, qui cherchait 8.888 parrains, a péché dans les régions de Kaffrine (1 936 parrains), Matam (836 parrains) et Kédougou (421 parrains). Les parrainages de Madické Niang et Idrissa Seck (Rewmi) ont en revanche été validés.

Coup dur pour Malick Gakou. Le verdict du Conseil constitutionnel sur la vérification des parrainages est tombé hier, mardi 8 janvier. Les parrainages du candidat du Grand Parti Malick Gakou ont été invalidés par le Conseil constitutionnel pour cause de doublons. Gakou rallonge ainsi la liste des 19 candidats éliminés aux parrainages. Il donne les raisons de son élimination: « Le Conseil constitutionnel m’avait demandé de régulariser 8.888 parrains. Bien évidemment, le jour des dépôts, j’avais souhaité déposer les 40 mille parrains de réserve que j’avais, mais on m’en a interdit la possibilité, me limitant ainsi à déposer les 8.888. Aujourd’hui, je suis venu donc prendre le verdict du Conseil constitutionnel m’autorisant à valider le nombre minimum ou maximum de parrainages pour rendre valide ma candidature. Au terme des vérifications, le Conseil constitutionnel, en résumé, m’a validé 11 régions du Sénégal. Je suis, quand même au regret de vous annoncer, après les vérifications du Conseil constitutionnel, qu’il m’a attribué 52 mille 911 parrains. Ce qui bien évidemment est en deçà des 53 mille et poussière nécessaires pour passer le parrainage. » Sur les 8 888 signatures qu’il devait régulariser lors du «second tour», Gackou en a vu 756 rejetées pour cause de doublons et 1 055 pour autres motifs.  Au total, le candidat de la Grande coalition de l’espoir/Suxxali Senegaal  n’a pu obtenir que 52 911 parrains validés. Un chiffre en deçà des 53 400 signatures correspondant au pourcentage requis (0,8% du fichier électoral). Il a péché dans les régions de Kaffrine (1 936 parrains), Matam (836 parrains) et Kédougou (421 parrains). Toutefois, ll a tenu à remercier  «toutes les Sénégalaises et tous les Sénégalais qui l’ont soutenu. Il ne baisse pas pour autant le bras. « La coalition de l’espoir va demeurer une force politique au service exclusif de la défense des intérêts de notre pays. Nous n’allons ménager aucun effort pour continuer à nous battre pour notre pays et le combat politique engendre des situations de cette nature. Nous allons continuer le combat avec l’ensemble des forces vives de la Nation, avec nos camarades. »

À voir aussi

Les comptes bancaires de Madické Niang bloqués

L’Etat a déclenché une procédure de saisie-attribution contre Madické Niang depuis le début de la …

Le ministre a rendu  ses 8 voitures de fonction

Un ministre du régime actuel avec 8 véhicules de fonction. C’est lorsque le ministre en …