Accueil / Confidences / GAKOU révolutionne le monde rural

GAKOU révolutionne le monde rural

C’est une méconnaissance totale du PASS que de s’aventurer à limiter à deux mesures le programme de réformesdes activités du monde rural proposé par le Docteur en Sciences économiques, Monsieur Malick GAKOU.

Il est totalement aberrantque Madiagne Tall, délégué communale en quête de notoriété, vautré dans un fauteuil dans son paisible salon à la Patte d’Oie, puisse prétendre critiquer le PASS. Relater des propos diffamatoires au Président Malick GAKOU reflète l’ignorance ou le manque de sérieux que peuvent avoir ces incompétents cadres républicains dans la lutte acharnée qu’ilsmènent contre toute proposition de redressement de la situation économique du Sénégal venant d’un membre de l’opposition.

Le programme de réforme de l’agriculture et de renversement de la décadence agricole proposé par le Président Malick GAKOUchangele paradigme d’une agriculture réduite à une production hypothétique basée sur une bonne saison des pluies :

  • Une plus grande attention est donnée aux petits producteurs,
  • les politiques de gestion des subventions sont améliorées pour plus de productivité,
  • l’option a été faite pour un investissement responsable favorisant la compétitivité de l’agriculture sénégalaise ; une agriculture responsable et moderne ;
  • la prise en charge du système de la production à la commercialisation en passant par la transformation.

Cette politique va contribuer au développement économique durable que nous visons pour le Sénégal avec la sécurité alimentaire indéniable, l’autonomisation des femmes par l’accèsau foncier, la participation active des jeuneset tant d’autres points que nous ne saurions énumérer pour votre souci de CTRL+C.

Ce serait malhonnête de vous laisser vanter un taux de 7,2%, chiffre fallacieux et basé sur des manipulations relativement au taux de croissance du Sénégal. Dois-je vous rappeler que ce n’est pas un exploit sile secteur agricolecontribue fortement au taux de croissance ?

Connectez-vous à la réalité du citoyen sénégalais, et parlez-nous du faible pouvoir d’achat, de la pauvreté galopante, vous qui mentionnez le dernier recensement effectué au Sénégal. Mais surtout, proposez des solutions à votre mentor pour la résolution des problèmes du système éducatif un des piliers nécessaires à toute émergence, au développement humain et au Suxxali Senegaal.

Madiagne Tall, les Sénégalais ont faim, préoccupez-vous plutôt de la famine qui sévit au nord du pays afin d’y apporter les solutions idoines. Si le PRACAS, le PRODAS avaient été pertinents, cette situation aurait pu être évitée, car malgré les alertes, vous aviez fait fi de la mauvaise campagne agricole du Sénégal. Les stocks d’arachide, à ce jour taris, montrent encore une fois que la production frise à peine 900.000 tonnes, bien en deçà des 1,4 million de tonnes annoncées à grandes pompes. Cela n’étonne guère les Sénégalais le gouvernement est coutumier des faits. Balayez au sein de votre parti, ne vous constituez pas en répondeur automatique allant jusqu’à ignorer les vrais problèmes des sénégalais.

Connectez-vous à la réalité sénégalaise, car par ailleurs, la dette publique ne cesse d’augmenter et atteint 60,8 % du PIB en 2017 avec un service de la dette qui est passé de 24 à 30 % des recettes publiques entre 2014 et 2017.

Ces obligations et créances contractées par le gouvernement montrent de façon flagrante la mauvaise image de la saine gestion des finances publiques de ce pays. Concentrez-vous sur l’IDH et vous saurez que vous vous êtes déconnecté du Sénégal.

Nous avons proposé plus que le PRACAS, plus que le PRODAS et toutes les autres mesures conjoncturelles prises par ce régime sans vision concernant la gestion de l’agriculture sénégalaise.

Le PASS dans sa globalité est bien connecté à la réalité sénégalaise par un programme social PAR et POUR les sénégalais. Seul le Sénégal compte pour le Président Malick GAKOU, et son souci de mener ce pays vers les rampes du développement s’est matérialisé par le Programme Alternatif Suxali Sénégal qui reflète sa vision partagée par le peuple sénégalais qui l’a déjà adopté et ne se préoccupe guère d’un lion qui a dormi et nous propose 4 tomes de lecture, une distraction qui ne saurait taire notre soif d’un bilan concret des 20.000 milliards que Macky Sall a gérés durant son septennat.

 

IBRA FALLMembre de la Cellule des Cadres du Grand Parti

 

 

À voir aussi

L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2019: LES VÉRITABLES ATOUTS DE MALICK GAKOU !

A sept mois de l’élection présidentielle de février 2019, tous les états-majors politiques sont en …

Audio: Elle menace la copine de son mari « So bayilwoul sama dieukeur dji dina … »