SOCIETE

Gala de la presse: la Cjrs réclame de meilleurs conditions

  • Date: 11 janvier 2016

Le président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), El Hadji Thierno Dramé, a plaidé samedi pour l’amélioration des conditions de travail des membres de cette structure, « les grandes victimes » de la précarité sociale dans le secteur des médias. »Les reporters doivent se sentir protégés et sereins. Sans de bons salaires et de bonnes condition de travail, ils sont vulnérables », a souligné Dramé. »Les reporters sont les plus grandes victimes de la précarité et de la morosité de l’environnement de la presse », a-t-il ajouté lors d’un gala annuel de la Convention des jeunes reporters du Sénégal.La presse sénégalaise doit encore « relever les défis de la qualité de ses contenus et de la formation » de ses agents, selon El Hadji Thierno Dramé. Les dirigeants des entreprises de presse doivent soutenir les jeunes reporters, selon le directeur général du quotidien privé Direct Info, Pape Diogoye Faye, représentant de l’homme d’affaires Cheikh Amar, le parrain du gala.Ces derniers font face à « beaucoup de risques », dans l’exercice de leur métier, a souligné M. Faye, sans autre précision.Il estime que les opérateurs économiques doivent investir dans le secteur des médias, « qui n’est pas rentable, mais est très important » pour le pays.Lors de son gala, la CJRS a primé les reporters Maïmouna Niang, de la radio Soxna FM, pour un reportage sur « les fistules obstétricales », Marguerite Rosalie Ndiaye, de la télévision DTV, pour un reportage consacré à l’avortement médicalisé.Ousmane Laye Diop, un reporter du quotidien Enquête, a été primé pour un travail sur l’épidémie de fièvre Ebola en Guinée. Abdou Cissé, du journal Le Quotidien, a remporté le prix du meilleur photographe de la CJRS.

Rewmi.com/FBF

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15