SOCIETE

Gala de la presse:la Cjrs demande à certains patrons de s’acquitter de leur dette

  • Date: 30 décembre 2015

Initialement prévu samedi passé, le gala annuel de la presse a été reporté au 9 janvier prochain, en raison du Maouloud et des fêtes de fin d’année. En conférence de presse,  les membres de la Convention des jeunes reporters du Sénégal ont rappelé le but et l’objectif de ce gala qui, disent-ils, a fini de s’imposer dans le paysage médiatique. «Ce gala vise à primer les meilleurs reporters en télé, presse écrite, magazine et photo», a expliqué d’emblée le Président de la CJRS. Qui rassure l’assistance sur les choix des gagnants, qui ne relèvent que des jurys.«La dernière fois, il y a eu polémique sur le gagnant du prix télé par Ibrahima Ndong, je signale que cela se fait en toute transparence. Lorsque le jury est composé de personnes comme Mame Less Camara, Ibrahima Bakhoum, Ives Jacques Sow, Ablaye Ndiaye, ses délibérations ne peuvent pas être sujettes à polémique. Ces derniers le font en toute objectivité et ne mettent pas en avant tel ou tel autre média». Thierno Dramé a profité de l’occasion pour faire part de sa désolation sur le comportement de certains patrons de presse qui, jusque-là, n’ont pas respecté leur engagement. «En ce moment, nous avons trois millions F Cfa à recouvrer, certains patrons de presse réservent des tables qu’ils ne paient pas, après le gala», a-t-il dénoncé. Et pis, a-t-il ajouté, «l’année dernière, il y a un patron de presse qui avait réservé une table, le jour même de la soirée, et s’est plaint que sa table soit au fond. Quand le moment de payer est venu, il a dit n’avoir jamais réservé de table et qu’il ne se rappelait même pas l’avoir fait».

Avec Actusen

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15