POLITIQUE

Gaydel ou la politique autrement !

  • Date: 31 octobre 2015

Gaydel, qui faisait face à la presse hier en prélude au lancement de son nouveau parti politique prévu demain, au Cices, théorise une autre façon de faire la politique.
Le champ politique, lieu idéal de confrontation des idées, des projets de société, de programmes et de stratégies de transformation sociale, est occupé par des gladiateurs parfois avec des armes non conventionnelles, qui s’affrontent impitoyablement sur des rings médiatiques, organisés par une presse en proie au sensationnel. Ce faisant, la matière politique n’est plus le développement de la cité, de la société, mais le spectacle, l’audimètre, les arguties pour descendre l’autre dans une perspective de le supplanter.
Ainsi, les protagonistes sont exclusivement mus par des intérêts partisans, individuels ou de groupes et la politique politicienne prend le pas sur la problématique des politiques sectorielles, sur les programmes, au grand dam du pays. Ainsi, El Hadj Amar Lô, qui faisait face à la presse hier en prélude au lancement de son nouveau parti politique demain au Cices, a-t-il invité à faire la politique autrement.
Membre fondateur du Mrds qu’il a quitté pour créer son propre parti, l’Alliance pour la réforme et le développement (Ard), El Hadji Amar Lô a pour vocation première de servir la Cité, la société, en tout temps et en tout lieu. La conquête du pouvoir restant une hypothèse haute mais pas la seule pour cet homme qui est arrivé 1er devant le Pds et Bby dans sa commune de Sagatta Gueth lors des élections locales passées.
Pour lui, le pouvoir n’est ni une fin en soi, ni la chose la plus importante en politique mais plutôt l’intérêt supérieur du pays, les valeurs sociétales d’éthique, de partage et de solidarité mutuelle. Ce sont ces nobles principes qui fondent sa politique. D’où le sens de la devise de l’Ard : «S’unir pour agir, Agir pour servir, servir dans la loyauté». Sous ce rapport, le maire de Sagatta veut réinventer la roue en faisant la politique autrement. Il prône une nouvelle idéologie enracinée dans nos valeurs.
«Nous devons faire la politique à partir des réalités africaines et éviter d’importer des valeurs calquées sur le modèle occidental qui nous maintient dans des logiques politiques inadaptées aux réalités nationales. La voie est d’emprunter une lecture africaine de la politique Il faut inventer et non copier ! Les Africains n’ont pas besoin d’imiter, ils doivent inventer eux-mêmes leur propre avenir», argumente-t-il. C’est pourquoi l’Ard, pour reprendre ses propos, se définit ni de la Gauche ni de la Droite encore moins du Centre mais un parti du juste milieu pour la massification de l’Ard un travail de fourmi a été fait avant même la création du parti. Le patron de l’Ard tient à une occupation rationnelle de l’espace pour un maillage exhaustif en termes de représentativité de sa formation politique à l’échelle nationale : « Pour la mise en place de ce parti, nous sommes présents dans les 45 départements du Sénégal et nous avons convoqué tous ceux qui partagent le même idéal que nous, venant des différentes régions du Sénégal pour que l’on se retrouve demain au Cices pour porter sur les fonts baptismaux cette organisation politique. C’est le fruit d’un très long travail car nous avons conscience que mettre en place un parti politique n’est pas une mince affaire. Mais déjà, nous avons des représentants partout au Sénégal», confie Gaydel.
A signaler que Gaydel est un homme qui a fait ses humanités dans les prestigieuses universités arabes du monde. Enseignant de formation, il est resté attaché à ses racines, œuvrant pour un nouveau type de leadership avec un projet de société adapté aux réalités du pays.

M. BA

Comments are closed.

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15