Accueil / Education / Genre et formation professionnelle : Renforcement des capacités des chefs d’établissement des régions du Sud-Est

Genre et formation professionnelle : Renforcement des capacités des chefs d’établissement des régions du Sud-Est

Une formation portant sur le genre et son intégration dans la  formation professionnelle et technique s’est tenue à Ziguinchor. Cette session de six jours regroupe les chefs d’établissements de formation professionnelle et technique des régions de Kédougou, Tambacounda, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor. L’objectif visé est d’avoir au Sénégal une formation professionnelle de qualité, équitablement accessible aux filles et aux garçons pour le développement socio-économique du pays. « Il y a des disparités dues à des paramètres socioculturels qui font que tel ou tel métier est féminisé ou masculinisé », a fait remarquer Sala Sall, coordonnatrice de la cellule Genre du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat.

Elle estime qu’au Sénégal chacun doit pouvoir pratiquer librement le métier de son choix. D’où le renforcement des capacités des chefs d’établissements de formation professionnelle et technique des cinq régions de la zone Sud-Est pour qu’à terme leurs structures puissent accueillir tous les Sénégalais (filles et garçons, hommes et femmes) qui le souhaitent.
Ensuite, les chefs d’établissements de formation professionnelle et technique devront assurer la démultiplication au sein de leurs établissements. Sala Sall indique qu’il y aura après beaucoup de campagnes de sensibilisation de la part de ces mêmes chefs d’établissements auprès des populations (parents d’élèves, élèves, chefs religieux et coutumiers).

Quant au secrétaire général de l’inspection d’académie (Ia) de Ziguinchor, Ousmane Sané, il a assuré de la disponibilité de son service pour que le concept genre et son intégration dans la formation professionnelle et technique soit bien compris et partagé dans les communautés, puis pris en compte dans les établissements. La finalité est de permettre à l’ensemble des Sénégalais d’avoir un métier, de se perfectionner et de pouvoir être compétitifs sur le marché du travail.

Share This:

À voir aussi

APPLICATION DES DECISIONS ANEF ET CNAES   UNE EFFECTIVITE TIMIDE

5 ans au pouvoir : deux évènements majeurs pour le secteur éducatif. Il s’agit des …