Accueil / SANTE / Gestion du cadre de vie

Gestion du cadre de vie

Une foire à l’hygiène et à l’assainissement s’est ouvert hier à Tattaguine dans la région de Fatick

L’objectif consiste à sensibiliser davantage les populations locales sur la nécessité de changer de comportement, d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène, mais aussi de comprendre l’importance d’acquérir à domicile des ouvrages d’assainissements adéquats.

Organisée près de l’hôtel de ville de Tattaguine, où des stands ont été aménagés, la cérémonie d’ouverture a été présidée par le sous-préfet dudit arrondissement, Diockel Ngom.

Elle s’est déroulée en présence du manageur national du programme Eau et Assainissement de World Vision Sénégal, Marcelin Ndiaye, du maire de Tattaguine, Déthié Diouf et des populations.

’’Après Mbellacadio, où nous avons célébré la dernière journée de lavage des mains et Diarrrère, où nous avons célébré la Journée mondiale des toilettes, l’équité voudrait qu’ en célébrant cette journée de communication sur le marketing de l’assainissement, que nous soyons présents à Tattaguine’’, a indiqué le manageur national du Programme Eau et Assainissement de World Vision Sénégal, Marcelin Ndiaye.

’’Nous intervenons à Fatick dans ces trois communes où nous avons un paquet d’activités en matière d’assainissement et de sensibilisation pour l’adoption de bonnes pratiques d’hygiène’’, a t-il indiqué.

Il a souligné que l’assainissement souffre encore du déficit de mobilisation des ressources financières en milieu rural, d’où le faible taux d’accès à l’assainissement constaté dans la région de Fatick.

’’Selon les chiffres actuels, environ 17% de la population continue à déféquer à l’air libre’’, a-t-il déploré.

’’C’est pourquoi, pour amener les populations à un changement de comportement, nous sensibilisons à travers cette foire à l’assainissement et à l’hygiène. Nous travaillons aussi pour la mise en place d’infrastructures d’assainissement dans 55 villages des communes de Tattaguine, de Diarrère et de Mbéllacadio’’, a-t-il expliqué.

Il a indiqué que, dans le cadre de la première phase du Projet d’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement en milieu rural, 1150 latrines familiales subventionnées grâce à l’appui financier de la coopération technique belge seront distribuées aux villages ciblés par le programme. ’’Et en fonction du type de latrines et de la bourse du demandeur, les populations vont choisir’’, a-t-il précisé.

À voir aussi

Le Sénégal vend son « sang » à la Gambie

Pour l’aider à faire face à une pénurie de sang, le Sénégal a vendu des …

Chirurgie cardiaque au Sénègal : Des morts de trop !

Il y a trop de morts en chirurgie cardiaque dans les hôpitaux sénégalais. Le taux …